Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 20:24

Le Gouvernement vient de présenter son projet de loi de finances pour 2013. Même si les propos de certains ministres, à l’instar du Premier d’entre eux hier soir sur France 2, continue de faire porter la situation internationale, sur l’ancien Président de la République, il semble, qu’après des mois de négations, celui-ci ait enfin pris conscience de l’ampleur de la crise…..

 

Ce constat, qui se traduit chaque jour par des chiffres catastrophiques sur le front de l’emploi et de la croissance, est donc partagé. Toutefois, à bien y regarder de plus prêt, le budget apparemment rigoureux, qui devrait donc répondre à ces circonstances graves, n’est vraiment pas à la hauteur des énormes enjeux qui se jouent en ce moment. 

 

Je pense même qu’il va continuer à détruire le peu de croissance que l’ancien Gouvernement avait réussi à préserver. En choisissant de recruter de nouveaux fonctionnaires, plutôt que d’accroître des investissements publics et privés pour l’avenir dans les domaines aussi stratégiques pour notre pays que la défense nationale, les transports ou la culture, le Gouvernement a bien fait le plus mauvais choix possible. Il est tout de même aberrant que le texte qui sera présenté à partir de mardi à l’Assemblée nationale permette, pour la première fois depuis 10 ans, une augmentation nette du nombre de fonctionnaires, alors même que tous nos voisins font le chemin inverse. Je le dis très sincèrement, la démarche du gouvernement de Jean-Marc AYRAULT, soutenue par le Président de la République, François HOLLANDE est totalement dogmatique. Elle va non seulement désorganiser la fonction publique, bien au-delà des effets tellement décriés par les socialistes de la RGGP, mais je dirais même qu’elle va engendrer des situations d’affrontements entre ministères et donc au-delà entre Français, loin de l’apaisement dont la France a besoin. En défendant l’embauche massive de professeurs, dans un secteur qui a d’ailleurs déjà du mal à en recruter, l’exécutif va créer de graves sinistres en terme d’effectifs dans d’autres ministères comme celui des Finances ou celui chargé de nos Armées.             

 

Le Gouvernement a certes fait des choix politiques et électoraux validés par les élections du printemps dernier. Mais ils ont été faits sans en indiquer leurs conséquences en matière d’augmentation d’impôts. Parce qu’entre la distribution des cadeaux électoraux de l’été, tout à fait justifiée en période de forte croissance, mais absurde en temps de crise, et les recrutements de fonctionnaires, il faut désormais que les Français assument l’addition. Et l’addition, c’est bien maintenant pour tout le monde. En effet, au-delà de l’image d’Epinal socialiste, qui laisse entendre que seuls les riches vont supporter l’effort, l’ensemble des foyers fiscaux vont payer, ne serait-ce qu’avec le gel du barème de l’impôt sur le revenu ou l’accroissement de la taxation des retraites.  

 

Augmentation des effectifs, des taxes et des impôts, aucune réforme de structure, voilà les choix de la France sous la présidence de François HOLLANDE. Comment accepter que rien ne soit annoncé sur la compétitivité, la flexibilité du travail, la réorganisation de l’administration. Il y a urgence et le Gouvernement a décidé de se hâter lentement. Et puis que dire du report, après 2017, de l’équilibre des comptes publics de la France ? Encore un mauvais signe, qui risque de nous exposer face aux créanciers et aux agences de notation, tout en décourageant les Françaises et les Français qui durant 4 ans vont devoir faire des efforts sans précédent.

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Point de vue
commenter cet article
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 10:10

C’est avec stupéfaction que la soixantaine de maires gardois de communes de 1 500 à 3 500 habitants ont appris hier que les députés de la majorité gouvernementale venaient de voter dans une joyeuse improvisation, un amendement des Verts abaissant de 3 500 à 1 500 habitants l’obligation faite aux communes d’avoir un parc de logements sociaux dont le quota a été fixé par ce même amendement à 10%.

 

La majorité actuelle, par la production de textes totalement inadaptés aux besoins du pays, s’enfonce un peu plus dans le dogmatisme aveugle. Il ne suffit pas de décréter pour adapter la réalité à ses fantasmes. La France n’est pas uniforme. Paris ou les grandes métropoles ne sont pas la France.

 

À cela il faut bien préciser que le gouvernement et sa majorité dans l’insouciance et l’amateurisme qui tendent désormais à les caractériser ont également décidé de quintupler les pénalités si les objectifs ne sont pas atteints. Ces sommes peuvent atteindre des montants colossaux pour les communes importantes. Elles seront également très handicapantes pour les communes rurales.

 

Jamais personne n’avait évoqué une telle mesure, ni même au Sénat en première lecture. Pas la moindre étude d’impact pour évaluer le besoin ou les conséquences financières. C’est carrément hallucinant !

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Engagements
commenter cet article
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 10:11

Jusqu'à vendredi dernier, les imbéciles qui souillaient la statue de Nimeño II faisaient un affront à la représentation du courage, de la noblesse. Ils montraient le peu de cas qu'ils faisaient du créateur qu'est le torero. Et ils s'en prenaient à une œuvre d'art en tant que telle puisque la statue réalisée par Séréna CARONE est un bien culturel public.


Depuis Vendredi dernier, après que les différentes formes de tauromachies aient été inscrites au Patrimoine immatériel de la France, et dès l'instant où le Conseil Constitutionnel a solennellement reconnu le caractère légal de la corrida, ceux qui ont encore commis une agression contre la statue de Nimeño II ne deviennent que plus délinquants et coupables.
La Ville de Nîmes a évidemment déposé plainte contre ceux qui viennent de récidiver.

 

Il faut, depuis la décision des Sages du Palais Royal, que les anti-corridas comprennent enfin combien les actes répréhensibles qu'ils commettent prennent un nouveau relief, les exposant très vigoureusement à des peines sévères.

 

Désormais, s'attaquer lâchement à une œuvre d'art incarnant la tauromachie entraînera l'application doublement rigoureuse des textes qui stigmatisent le vandalisme et le déni de la chose jugée, ce qui ne fera que démultiplier le mépris dans lequel nous flétrissons les auteurs de ces actes.

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 14:26

Les Sages du Palais Royal ont donc jugé que la tauromachie était conforme avec le texte le plus fondamental de la République, à savoir la Constitution de 1958. Nous sommes dans un Etat de Droit et cette décision s’applique à tous.  

 

C’est avec fierté, mais aussi modestie, que je prends acte de cette sentence définitive du Conseil constitutionnel.

 

Fierté, car elle donne une nouvelle dimension à la corrida. Celle-ci est donc reconnue par la plus haute juridiction française comme une expression artistique dans les régions, comme la nôtre, où existe une tradition ininterrompue.

 

Modestie, car je ne veux pas alimenter le débat stérile avec les associations anti-taurines, qui n’ont plus, désormais, aucun artifice juridique pour arriver à leur fin. Je leur demande tout simplement de respecter la loi républicaine.

 

Plus largement, ce jugement est une très bonne nouvelle pour toute la filière taurine française, mais aussi pour les nombreuses Communes, comme Nîmes, qui organisent des manifestations taurines. C’est également une grande nouvelle pour les aficionados, dont je fais bien sûr partie, qui pourront continuer à célébrer cet art majeur, dont José TOMAS a donné la plus pure expression de toute l’histoire de la tauromachie, dimanche dernier, dans les arènes de Nîmes. 

 

J’ajoute que la décision de la plus haute juridiction française permet de garantir la survie de la race des taureaux de combat. Une interdiction aurait directement menacé la survie du toro bravo. Dernier aspect, et pas des moindres, en ces temps de récession, celui des retombées économiques des Férias, qui sont fort heureusement préservées.   

 

Pour résumer, les associations anti-taurines sont dans la position de l’arroseur arrosé. Leur démarche conforte indirectement l’organisation des corridas en France. Rien que pour cela, et avec un brin de provocation, il faudrait les en remercier : « INDULTO ! »      

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 09:07

Ce jeudi 20 septembre 2012, je suis l’invité des colonnes de l'hebdomadaire local la Gazette de Nîmes. Bonne lecture à toutes et à tous.  

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Presse
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 12:37

Ce lundi, j’ai inauguré, avec les élus concernés, l’école Henri Wallon, à Pissevin. Il y a toujours quelque chose de symbolique et de fort, pour une commune, d’ouvrir un nouveau temple de la culture et de la transmission des savoirs pour les plus jeunes d’entre nous. Et puis, personne ne pourra le nier, nous pouvons tous être fiers de pouvoir offrir à nos enfants un cadre remarquable pour l’instruction et l’enseignement. 

 

Wallon.jpg

 

Cette inauguration met fin à plusieurs années d’occupation de l’ancienne école Wallon qui n’était plus vraiment en phase avec les exigences éducatives actuelles. C’est donc une bonne nouvelle pour les enfants de Pissevin, mais aussi pour l’équipe enseignante, sans oublier les agents techniques de la Ville de Nîmes. D'ailleurs, chacun d'eux a pu apprécier l’architecture de cette vaste école avec quelques innovations architecturales comme le mur ou le toit végétal.

 

Cette manifestation souligne une fois encore notre souci de faire de l’éducation une priorité pour l’avenir des Nîmoises et des Nîmois.

 

Je vous invite à parcourir l’intervention que j’ai faite lors de cette inauguration en présence, notamment des enfants et de leur famille :

 


Inauguration école Henri WALLON

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Discours
commenter cet article

Jean-Paul Fournier