Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 15:25

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le pouvoir patauge et que la boussole des socialistes n’indique plus vraiment le nord. Rien ne va plus dans la majorité, comme si les opposants d’hier avaient naïvement sous-estimé les difficultés du pays, en faisant de la démagogie, le paravent de leur incohérence, je dirais même de leur incompétence.   

 

Sur de nombreux dossiers, l’amateurisme fait place alternativement à la vieille antienne anti-sarkozyste. Ce n’est certainement pas en regardant en arrière, comme vient de le faire, le ministre de l’Economie, en disant, très malhabilement, que le pouvoir d’achat n’avait pas progressé depuis 5 ans, que le gouvernement pourra résoudre les problèmes du moment. Cette fuite en avant incompréhensible est tout de même inquiétante, tant il s’agit de l’avenir de la France et des Français.  

 

Sur de nombreux dossiers, l’enfumage est total et l’intérêt général ne guide pas toujours les décisions, quand elles sont d’ailleurs enfin prises. Comment accepter qu’une députée socialiste propose d’envoyer l’armée dans les quartiers, quand ont sait que les délinquants ne purgent pas la totalité de leur peine ? Comment accepter que le nucléaire, véritable force énergétique de la France, dont dépendent des centaines de milliers d’emplois, soit de la sorte bradé pour des raisons électoralistes ? Comment accepter que le Gouvernement baisse les prix de l’essence des conducteurs, sur le dos des contribuables, alors que chacun sait que la tendance est à la hausse sur le très long terme ? Comment accepter que l’âge de la retraite soit abaissé pour certains, alors que tous nos partenaires font le chemin inverse ? Comment accepter une hausse aussi lourde des impôts, sans faire, pour l’instant, d’effort substantiel sur les dépenses ? Comment accepter l’inertie sur le dossier syrien, alors que la France vient de diriger, tout le mois d’août, le Conseil de Sécurité de l’ONU ? La liste des griefs est malheureusement encore très longue.           

 

Mais aujourd’hui, alors que le Parlement va bientôt se réunir pour une session extraordinaire, je demande à François HOLLANDE de prendre ses responsabilités. Qu’il arrête de se regarder le nombril pour savoir si la décision va plaire à l’électorat qui l’a porté au pouvoir. Qu’il agisse et qu’il montre enfin qu’il met l’amour de la France au dessus des idéologies rétrogrades. 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Point de vue
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier