Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 17:29

NMES__-1.JPGDemain vendredi 18 janvier, à 18h00, l’avenue Feuchères se dévoile. L’inauguration nocturne, ouverte à tous, permettra, lors d’un magique spectacle de mettre un terme à plusieurs mois de chantier et plus largement au projet d’aménagement AEF. Venez nombreux à cette nouvelle étape de la renaissance de la Cité.   

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Agenda
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 17:02

Qu’on le veuille ou non, notre Nation a toujours un rôle majeur à jouer en Afrique. Son statut d’ancienne puissance coloniale, mais aussi et surtout l’évolution négative de l’ouest africain oblige notre pays, avec ses partenaires, à assumer ses responsabilités.

 

La décision prise par le Président de la République d’engager nos troupes, à la demande de Bamako, pour repousser les forces obscures et islamistes, qui terrorisent le nord du pays et qui menaçaient son intégrité, est la bonne, tant il y avait urgence.

 

Je soutiens pleinement nos armées, qui ont, en ce moment même, la lourde tâche de mettre à néant l’action des terroristes et commencer la reconquête du pays. Au-delà des clivages partisans, nous devons, dans l’unité nationale, faire corps avec nos militaires en actions.

 

Bien sûr, les risques sont grands pour que, comme en Afghanistan, ce conflit s’enlise et se solde malheureusement par la disparition de nos hommes et des otages français encore détenus dans le secteur, comme le prouve, hélas, la mort du Lieutenant Colonel BOITEUX, à qui je veux rendre hommage. Mais la gravité de la situation nécessite la mobilisation afin de mettre un terme à la montée d’une nouvelle forme de piraterie, qui pourrait à terme menacer l’ensemble du continent africain, mais aussi européen. C’est pourquoi, nous devons réussir à convaincre et à emmener, dans ces opérations, nos plus proches alliés, tout en restant vigilants sur l’évolution de ce que l’on doit bien appeler désormais une guerre.

 

Je serai, à la Haute Assemblée, dans mes fonctions de membre de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées, un élément attentif du débat, solidaire de l’engagement des différents corps d’armée présents sur le terrain, dans l’intérêt supérieur de la République.              

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Point de vue
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 14:12

VALLS BASCManuel VALLS vient de me confirmer publiquement l’implantation de la Base d’Aviation de la sécurité Civile sur le site de Nîmes Garons et la création d’une base de dimension européenne de Sécurité Civile. Lors de la séance des questions au gouvernement de ce matin au Sénat, répondant à mon interpellation, le Ministre de l’Intérieur m’a confirmé publiquement l’implantation de la Base d’Aviation de la sécurité Civile sur le site de Nîmes Garons et la création d’une base de dimension européenne de Sécurité Civile.

 

Le Ministre m’a indiqué qu’à la suite de la mission réalisée entre Octobre 2011 et mars 2012 à la demande de son prédécesseur Claude GUÉANT, il avait sollicité une expertise complémentaire associant le Ministère de la Défense pour confirmer le choix du site de Nîmes Garons. Manuel Valls qui a salué mon engagement depuis de nombreuses années sur ce dossier a indiqué que je serais étroitement associé à la mise en œuvre de cette opération, en ma qualité de Président du Syndicat Mixte de l’aéroport de Nîmes Alès Cévennes Camargue.

 

J’ai confirmé l’implication directe des collectivités locales pour assurer l’accueil des personnels et de leurs familles tout au long du processus de relocalisation de la BASC de Marignane et des unités de Sécurité Civile qui rejoindront ce groupement pour constituer une base de dimension européenne. Avec l’annonce de la constitution de cette base de dimension européenne, ce sont à terme, près de 600 personnels supplémentaires qui viendront rejoindre les nouveaux agents de la BASC. Ce sont donc, à cette échéance, entre 15 et 17 millions d’euros de retombées annuelles pour l’économie locale qui sont attendus.

 

Le calendrier d’installation de la Base d’aviation sur site m’a, en outre, été confirmé par le Ministre, soit à l’automne 2016, à la fin de la campagne estivale de lutte contre les feux de forêt. A l’issue de la séance de questions, Manuel Valls a répondu positivement à mon invitation puisque je souhaite lui présenter les infrastructures existantes sur le site. C’est une grande victoire pour la Communauté d’agglomération de Nîmes Métropole, pour l’emploi et plus largement pour l’ensemble de notre territoire.

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Engagements
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 12:22

Pierre ANDRIEU n’est plus. Cette triste nouvelle m’a, comme beaucoup d’entre nous, profondément affecté. Nous avons, ensemble, mené de nombreux combats. Je me souviens de celui, fructueux, de 83, qui nous a permis de conquérir, avec Jean BOUSQUET, la mairie de Nîmes. Ce militant gaulliste de la première heure, membre du Rassemblement pour la République, fut d’ailleurs un Adjoint, chargé de l’Economie et des Travaux publics, reconnu par tous.

 

Vraisemblablement, sa carrière professionnelle, au sein de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nîmes, qu’il démarre au milieu des années 60, lui a donné des connaissances très fines en matière économique. Je rappelle qu’en tant que successeur de Jean LASSERRRE, au poste de Directeur général de la CCI, il fut l’instigateur de grands projets industriels, qui permettent, encore aujourd’hui, de faire vivre notre territoire, à l’instar du Parc Georges BESSE.

 

Homme intègre et humaniste, Pierre ANDRIEU a continué d’entretenir une vie publique dense, malgré la maladie. Impliqué au sein de l’association France Parkinson, j’ai pu le côtoyer au sein du Conseil d’administration du Crédit municipal, où il siégeait. Je veux rendre hommage à sa Mémoire et à l’action qu’il a mené, à Nîmes, pour l’intérêt général. Je veux également transmettre, à ses proches, mes plus sincères condoléances. C’est un grand esprit qui nous quitte.       

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 11:02

sénatJe posais, aujourd’hui, une question orale à M. le Ministre de l’Intérieur, au sujet de l’implantation de la Base d’avions de la sécurité civile. Veuillez trouver, ci-joint, le texte de ma question que je viens d’adresser à Manuel VALLS : 

 

« Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les Ministres, mes chers Collègues. Ma question s'adresse à M. le Ministre de l’Intérieur.

 

La refonte de la carte militaire a mené au remplacement de la base aéronavale de Nîmes-Garons par une base de défense accueillant le 503ème Régiment du Train. Le départ des activités aéronautiques militaires  reste une épreuve pour l’aéroport de Nîmes et pour les 700 emplois relevant des entreprises de maintenance de l’aéronautique civile avec notamment la base d’entretien des bombardiers d’eau.

 

Les communautés d’agglomération de Nîmes Métropole et du Grand Alès ainsi que le département du Gard, réunis au sein du Syndicat mixte de l’Aéroport que je préside, ont obtenu que la DGAC reprenne à sa charge le contrôle aérien dont l’abandon par les militaires signifiait la fermeture immédiate de toute activité.

 

Aujourd’hui, la consolidation et le développement de la filière aéronautique dans le Gard tiennent à l’accueil de la Base d’Avions de la Sécurité civile qui pourrait être transférée depuis Marignane. La pertinence d’un tel redéploiement apparait clairement dans tous les rapports. Celui de l’Inspection Générale de l’Administration (IGA) en mars dernier comme le très récent rapport d’information sur les investissements de la Sécurité civile fait par mon collègue Dominique de LEGGE au nom de la Commission des Finances. Ce transfert s’imposerait notamment au regard de l’exigüité et de l’obsolescence du site actuel de Marignane. Pour les bombardiers d’eau, pas d’extension possible sur place. Pour l’aéroport de Marseille-Provence et pour Eurocopter, c’est la même chose. Chacun se gène mutuellement !

 

Face à cette situation, les rapports mettent en exergue le site de Nîmes-Garons, la qualité de ses infrastructures et de ses superstructures existantes, et sa capacité foncière à accueillir à terme le pôle européen que les spécialistes de la Sécurité civile appellent de leurs vœux. Je tiens à souligner, comme vous le savez, Monsieur le Ministre, que ces conclusions sont le fruit d’une analyse comparative des avantages et inconvénients de chacun des sites candidats. 

 

Sur ces bases objectives complétées par les engagements chiffrés des acteurs publics locaux dans l’accompagnement de cette installation, votre prédécesseur a entériné l’option nîmoise en mars dernier,  par lettres au Directeur général de la sécurité civile ainsi qu’au Préfet du Gard. Vous avez, hier, à la veille de cette question orale, annoncé que vous entendiez être garant de la continuité de l’Etat en validant le dossier présenté par le Syndicat Mixte de l’aéroport que j’ai l’honneur de présider et je vous en remercie. Aussi,  je vous demande aujourd’hui, Monsieur le Ministre, de bien vouloir préciser quel pourrait en être le calendrier de l’implantation de la base de Canadair sur le site de Nîmes-Garons et si vous entendez y créer intégralement et à quel horizon, une Base de sécurité Civile de dimension logistique Européenne qui manque tant à notre Pays ? »

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Actualité Politique
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 16:21

canadair miniEn ma qualité de Président du Syndicat Mixte de l’aéroport de Nîmes Alès Camargue Cévennes, je ne puis que me satisfaire de la décision du transfert sur notre site, de la Base Avions de la Sécurité Civile de MARIGNANE. Le Ministre de l’Intérieur m’a appelé ce matin pour m’en informer et m’indiquer qu’il officialisera en personne cette décision devant la représentation nationale à l’occasion de la question que je dois lui poser à ce sujet demain matin au Sénat.

 

Nul doute d’ailleurs que la programmation de cette Question orale prévue depuis décembre pour demain mardi 15 janvier à 10H10 dans l’hémicycle du Palais du Luxembourg a précipité cette annonce publique. Je voudrais ici remercier les personnels du Syndicat mixte qui ont su préparer avec moi un dossier qui a remporté l’adhésion de l’Etat, et je remercie les collectivités qui m’ont accompagné sur ce dossier au sein du Syndicat Mixte, qu’il s’agisse, en premier lieu de Nîmes Métropole mais aussi du Conseil Général ou de la Communauté d’agglomération du Grand Alès.

 

En mars dernier, Claude GUEANT, le prédécesseur de Manuel VALLS, avait adressé une lettre au Préfet du Gard, que je remercie également, ainsi qu’au Directeur de la Sécurité civile pour valider l’option nîmoise. Son successeur démontre qu’il est garant de la continuité de l’Etat sur ce dossier.

 

Si depuis de nombreux mois, les hangars destinés à l’accueil des Canadairs ont été figés par l’Etat et le Syndicat Mixte, il m’appartient désormais de travailler directement avec le Ministre de l’Intérieur pour favoriser, au-delà de la venue de la base aéronautique, l’implantation d’une unité de dimension européenne de Sécurité Civile sur le site de l’Aéroport. Nous sommes prêt, tant au sein du Syndicat Mixte que de la Communauté d'agglomération, à mettre tout en oeuvre pour faciliter au mieux l'installation des nouveaux personnels de la Sécurité Civile et accueillir leurs familles.

 

Cette décision est une très bonne nouvelle pour notre territoire et valide pleinement notre stratégie de développement économique autour de la thématique de la prévention du risque, avec l’université, l’école des Mines d’Alès et la zone d’activité Mitra. C’est une excellente nouvelle également pour le personnel du centre de maintenance de Sabena Technics qui assure l’entretien des canadairs et des hélicoptères de la Sécurité Civile.

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Engagements
commenter cet article

Jean-Paul Fournier