Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 12:33

Alors que le Président de la l’Assemblée a décidé, à juste titre, d’obliger les députés à rendre officielle l’utilisation de leur dotation d’action parlementaire, plus communément nommée enveloppe ou réserve parlementaire, j’ai voulu librement effectuer la même démarche dans le cadre de mon mandat de Sénateur.

 

En effet, à l’heure où certain dénoncent le floue artistique autour de la destination de ces fonds publics, la transparence dans ce domaine semble être la meilleure réponse possible à ces critiques.

 

Pourtant, ces subventions que j’octroie, comme la quasi totalité de mes collègues du Palais du Luxembourg, uniquement aux communes ou à leur regroupement dans le cadre d’un projet d’investissement sont assez modestes. Elles ne dépassent pas les 5 000 euros. Cette règle, que j’ai initiée depuis 2008 permet de satisfaire un grand nombre de communes, quelle que soit la couleur politique de leur maire ou leur emplacement géographique. Je tiens d’ailleurs à préciser que cette somme permet d’acheter du matériel ou, plus fréquemment, d’initier des chantiers communaux, qui sont eux même source de croissance économique et donc, indirectement, d’emploi. 

Partager cet article

Published by jean-paul fournier
commenter cet article
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 12:15

En engageant sa responsabilité sur le projet de loi pour la croissance et l’activité, le gouvernement démontre son impréparation, mais aussi et surtout son incapacité à gérer sa majorité. C’est un aveu de faiblesse. D’ailleurs, le recours à l’article 49-3 de la Constitution de 1958, sur un texte qui pourtant n’est pas révolutionnaire, signe l’arrêt de mort non seulement de cette majorité, mais plus largement du quinquennat de François HOLLANDE, qui n’avait, pourtant pas, hésité à parler de « déni de démocratie » en 2006, lorsque Dominique de VILLEPIN avait utilisé cette procédure. Le Président de la République est désormais un roi nu. L’unité nationale, prôné jusqu’à l’excès par l’exécutif, n’est aujourd’hui qu’un souvenir. La loi MACRON a fait l’effet d’un révélateur des ambiguïtés du pouvoir, démontrant que le PS est plus soucieux de son futur congrès et de la gestion des diverses chapelles de la rue de Solferino que de la France et de ses Citoyens.     

Partager cet article

Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 17:51

Dans quelques jours, je vais prendre la présidence du groupe d’amitié France-Portugal du Sénat, succédant ainsi à Christian BOURQUIN, notre ancien Président de Région décédé cet été. Après avoir, durant 3 ans, été le président du groupe d’amitié France-Finlande, j’agirai donc pour renforcer les liens avec ce pays latin, dont le riche passé est à inscrire aux plus belles heures de l’histoire de l’Europe, notamment au moment de la Renaissance et des grandes découvertes. Comme la France, le Portugal fut doté d’un immense empire colonial. Comme la France, le Portugal a exporté sa langue et sa culture à travers le monde. Comme la France, le Portugal est désormais une nation européenne en difficulté économique, qui doit trouver sa place au sein de la mondialisation. Je n’oublie pas qu’un nîmois, Jean Nicot, connu pour avoir introduit le tabac dans notre pays, fut ambassadeur de France au Portugal au 16ème siècle. Je n’oublie pas aussi que la dictature salazarienne a engendré l’exode de nombreuses familles portugaises, dont beaucoup ont trouvé en France et même à Nîmes, un terre d’accueil, où ils ont construits une nouvelle vie. Je n’oublie pas enfin que nous partageons avec ce beau pays l’amour de la tauromachie et la culture du taureau, qui fait du Portugal un pays pleinement méditerranéen, sans avoir de rivage sur la mare nostrum.     

Partager cet article

Published by jean-paul fournier
commenter cet article
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 17:22

Les propos du Président de l’Assemblée nationale sur la suppression du Sénat sont plus qu’inacceptables. Non seulement ils outrepassent un certain devoir de réserve républicain que l’on attend du 4ème personnage de l’Etat, mais ils vont à l’encontre d’interventions précédentes louant les qualités du bicaméralisme. Au mois d’avril, alors que la Haute Assemblée était dirigée par un Président socialiste, il déclarait que le Sénat « n’était pas une anomalie ». Depuis cette date, les Sénateurs agissent au quotidien pour faire la loi, en phase avec les attentes des territoires en leur qualité de représentants  constitutionnels des collectivités territoriales. Pourtant, depuis 10 mois, un changement est intervenu au palais du Luxembourg. La majorité est passée de gauche à droite, laissant imaginer que les propos de Claude BARTOLONE sont plus politiques qu’institutionnels. Si les socialistes décident de supprimer une Institution politique à chaque fois que celle-ci n’est pas de la bonne couleur politique, c’est toute la République qu’ils risquent de vouloir dissoudre en 2017.   

 

Comme Lionel JOSPIN jadis, désormais, le Président de l’Assemblée nationale souhaite saborder le Sénat sur l’autel d’un réformisme effréné qui fait fi de l’équilibre des pouvoirs de la liberté et de la démocratie. La Haute Assemblée doit continuer à se réformer, et la voie choisie par le Président du Sénat, Gérard LARCHER est la bonne. Nous ne pouvons toutefois accepter que la qualité de notre travail de fond sur les textes touchant directement à l’organisation des territoires et le rôle d’interlocuteur privilégié des élus, notamment des maires, soient ainsi bafoués.

Partager cet article

Published by jean-paul fournier
commenter cet article
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 18:06

La ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, Ségolène Royal, vient de me confirmer la participation de l’Etat à hauteur de 40,3 millions d’euros provenant du fonds de préventions des risques naturels majeurs auxquels s’ajouteront 193 000 euros du programme 181 « prévention des risques » sur les 108,35 millions d’euros du PAPI II de la Ville de Nîmes.

 

Cette décision importante, que je tiens à saluer, va nous permettre dans les toutes prochaines semaines de formaliser également la contribution de la Région, du Conseil Général et de la Communauté d’Agglomération Nîmes Métropole à ce programme essentiel pour la protection des populations.

 

Pour rappel, le PAPI II permettra de mener une action déterminante sur l’Est de la ville, notamment par l’aménagement du cadereau de la route d’Uzès, après celui de la route d’Alès, réalisé dans le cadre du premier PAPI.

Partager cet article

Published by jean-paul fournier - dans Engagements
commenter cet article
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 16:26

L’horreur. L’action perpétrée contre le journal satirique Charlie Hebdo n’a pas d’autre mot. La France, berceau des droits de l’Homme et du Citoyen, est touchée dans ses plus profondes valeurs, à savoir celles de la liberté d’expression et de la liberté de conscience. C’est aussi une onde de choc majeure pour la liberté de la presse, puisque plusieurs grands noms du journalisme français et de la caricature ont été sauvagement assassinés. La violence avec laquelle les terroristes ont effectué ces attaques n’a qu’un seul objectif : mettre à mal notre démocratie et notre modèle de civilisation, fondé sur la tolérance, l’écoute, la solidarité et le partage. Je veux également avoir une pensée pour les deux agents de police, victime de cette fusillade terrifiante.

 

Désormais, cette barbarie ignoble doit trouver une réponse concrète. Les auteurs de ces faits abjects doivent être arrêtés le plus rapidement possible, jugés et condamnés avec fermeté. Plus largement, la presse doit pouvoir trouver un soutien sans faille de la part de l’ensemble de la communauté nationale. « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme » stipule l’article XI de la Déclaration de 1789.

 

Dans un esprit de rassemblement, nous devons dénoncer ce terrible attentat et faire barrage à tous celles et ceux qui utilisent comme moyen de communication, sous couvert d’une idéologie médiévale ou d’une religion apparemment travestie, la cruauté et l’inhumanité. Ensemble, nous devons nous unir face à l’horreur. 

Partager cet article

Published by jean-paul fournier
commenter cet article

Jean-Paul Fournier