Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 14:37

Il y a quelques jours, je prenais la parole à la tribune du Sénat dans le cadre de la discussion générale relative à la proposition de loi concernant la célébration des mariages dans les annexes de la mairie. Je vous invite à voir ou à revoir mon intervention.

 

https://www.facebook.com/JeanPaulFournier30/videos/457917071050041/

Partager cet article

Published by jean-paul fournier
commenter cet article
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 16:29

La semaine dernière, la Commission d’enquête sur l’organisation et les moyens de lutte contre les réseaux djihadistes en France et en Europe, dont je suis membre, a présenté ses propositions. Notre travail s’est déroulé sur plusieurs mois dans le plus grand secret, comme l’exige ce genre de démarche parlementaire. Désormais, puisque le rapport est public, je peux préciser mon regard sur ce fait de société français, mais aussi européen, qui est d’une ampleur inégalée.

 

Pour mémoire, ce sont plus de 1500 de nos ressortissants qui sont partis combattre en Iraq et en Syrie aux côtés des soldats de l’Etat terroriste islamique. Des individus qui deviennent des menaces une fois de retour sur le territoire national, comme en témoignent  encore les attentats du début du mois de janvier. 

 

Aujourd’hui, le constat de la commission, que je partage bien volontiers, est clair. C’est d’abord la faiblesse des outils du renseignement territorial pour déjà empêcher de jeunes français de partir au combat, mais aussi pour les canaliser une fois ceux-ci de retour dans leur foyer. Dans le même esprit, les difficultés du contrôle des agissements djihadistes sur internet doivent pouvoir trouver une réponse judiciaire. Enfin, l’importance de la coopération internationale en matière de lutte anti-terroriste, notamment avec la Turquie, a été réaffirmée.

 

Ainsi, partant de ces constatations, nous avons fait 110 propositions pour renforcer la lutte contre ces réseaux en matière de prévention, d’action et de moyen des services antiterroristes, de lutte contre le « cyberterrorisme » ou le financement du terrorisme. Néanmoins, deux axes de notre travail m’apparaissent encore plus importants à appliquer rapidement, à savoir le renforcement des contrôles aux frontières de l’Union européenne, car ce phénomène doit être appréhendé de manière continentale, et l’adaptation de la réponse pénale et carcérale, comme la création de quartiers isolés dans les maisons d’arrêt et le suivi des personnes condamnées pour terrorisme.

 

Je tiens toutefois à émettre des réserves concernant certaines propositions comme par exemple l’enseignement du fait religieux à l’école, qui pour moi doit être d’abord le lieu d’apprentissage de la citoyenneté et des valeurs de la République comme la laïcité. Je regrette également que la Commission composée de Sénateurs de tous les groupes politiques, ne soit pas allée plus loin notamment sur la déchéance de nationalité, ainsi que la création de centres de déradicalisation pour les terroristes condamnés.

 

La protection de la patrie doit être la priorité de l’action des pouvoirs publics et des parlementaires. Elle est au cœur de mon action politique, tant au niveau local que national. L’étude du projet de loi relatif au renseignement, qui sera débattu ces jours-ci à l’Assemblée Nationale, puis prochainement au Sénat, devra être un moyen concret de continuer à renforcer la protection de nos concitoyens.  

Partager cet article

Published by jean-paul fournier - dans Sénat
commenter cet article
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 08:46

C'est avec beaucoup de peine que Nîmes a appris le décès du Dr Robert Calle. Cancérologue et chercheur de grande envergure, il entretenait avec ferveur une amitié languedocienne avec les Gardois de Paris. Et tout particulièrement avec Jean Bousquet, dès la naissance de Cacharel.

 

Passionné par la création contemporaine, il initia ses cadets et leur ouvrit, avec une rare générosité intellectuelle, les ateliers des plus grands artistes du XXème siècle, ses amis. Aussi, devenu Maire de Nîmes, Jean Bousquet lui confia-t-il la conception et la préfiguration de Carré d'Art.

 

Il convainquit les plus célèbres signatures mondiales de s'associer à cette aventure formidable qui se poursuit aujourd'hui. Si la collection permanente compte tant d'illustres noms, c'est grâce à lui. Le Dr Calle organisa, durant les années de réalisation du Musée, des expositions d'envergure qui en marquèrent la prestigieuse préfiguration. A l'instant de l'inauguration de Carré d'Art, il passa le relai à Jean de Loisy, aujourd'hui Directeur du Palais de Tokyo, avant que Guy Tosatto poursuive son action.

 

Bob Calle, comme chacun le nommait avec une respectueuse familiarité, venait souvent et très discrètement au Musée, faisant bénéficier chacun de ses conseils. Le 20ème anniversaire de Carré d'Art aura été pour lui un moment d'émotion et de foi en l'avenir, celui qu'incarnent la fréquentation du Musée par les jeunes générations, et la ligne éditoriale, exigeante et créative, qui poursuit sa philosophie d'action.

 

Nîmes adresse à la famille du Dr Robert Calle, et tout particulièrement à sa fille Sophie, l'hommage d'une Ville qui aura toujours à l'esprit l'ambition culturelle essentielle que cet humaniste eut pour elle et qui trace la voie du futur.

Partager cet article

Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 17:01

Le Sénat est bien le temple de la sagesse. Il vient encore de le prouver, puisque la Commission spéciale chargée d’examiner le Projet de loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, a adopté la suppression de l’article 82 bis de la loi dite « Macron » qui permettait, dans les départements d’outre-mer, de remplacer certains jours fériés nationaux par des jours fériés locaux.

 

Mes collègues députés, notamment socialistes, avaient à mon sens oublié ce qui fait l’un des fondements de notre République, à savoir l’unité de la Nations. En effet, notre calendrier, même s’il est un héritage chrétien, fait partie d’un patrimoine commun auquel nous sommes attachés. Il indissociablement lié à la France et à son histoire. Être Français, c’est faire sien cet héritage.

 

Au lieu de plaire à une catégorie de Français, nous devons réaffirmer ce qui est constitutif de l’identité française, d’un projet qui tende à  réunir tous les Français, pour faire rempart à toute forme de communautarisme.

 

C’est donc une très bonne décision que la Commission spéciale a prise en rejetant une mesure dont l’apparition n’était pas opportune dans un projet de loi relatif à l’économie.

Partager cet article

Published by jean-paul fournier - dans Engagements
commenter cet article
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 14:33

Jamais un ministre de la santé n’a fait autant l’unanimité contre sa politique. L’ensemble des syndicats et des organisations représentant les différentes professions médicales et paramédicales est opposé non seulement à la méthode de Madame TOURAINE, mais aussi à sa loi adoptée en Conseil des Ministres en octobre et qui devrait être présentée à l’Assemblée nationale dans les jours à venir. Le ministre a pourtant décidé hier d’entamer des négociations, dont les fruits seraient intégrés par amendements dans le projet de loi. Cette drôle de pirouette législative démontre l’impréparation du gouvernement sur cette loi qui aurait du privilégier, dès le début du processus, le dialogue, pour ainsi éviter cette opposition frontale du corps médical.

 

L’action des médecins généralistes contre la généralisation du tiers payant est l’emblème le plus marquant de cette mobilisation. Ces praticiens, qui sont au cœur de notre système santé, ne veulent pas voir leurs actions médicales étouffées par la paperasse et les procédures administratives pour récupérer leurs honoraires. Ils ne veulent pas voir leur métier fonctionnarisé, alors qu’ils ont choisi le secteur libéral.

 

La loi de santé rassemble néanmoins d’autres mesures pour lesquelles je m’opposerai vigoureusement lors du passage du texte au Sénat. Je pense par exemple à la fin des dépassements d’honoraire dans le secteur hospitalier privé, qui va engendrer une crise sans précédent pour les cliniques, sans oublier l’expérimentation des salles dites de « shoot », qui ne fera que légaliser la consommation de drogue et engendrer dans leur périmètre des problèmes sanitaires et d’ordre public non négligeables. Pour toutes ces raisons, la ministre de la santé doit revoir son diagnostic et ses prescriptions, car l’application de son projet de loi ne ferait que dynamiter tout un secteur apprécié par l’ensemble des Françaises et des Français.       

 

Partager cet article

Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 09:09

Je salue la réforme ambitieuse du Sénat présentée par le Président du Sénat Gérard Larcher quelques mois seulement après le changement de majorité. Cette réforme qui touche à la fois aux méthodes de travail du Sénat et aux conditions d'exercice du mandat de sénateurs est un acte fort de modernisation de la Haute Assemblée.

 

A titre d’exemple, si les annonces sont validées par le Bureau du Sénat, les sénateurs qui ne viendraient pas siéger suffisamment au Palais du Luxembourg seraient sanctionnés financièrement, via une baisse de leurs indemnités. Parallèlement, une certaine cohérence dans l’utilisation de l’indemnité de frais de mandat serait mise en place. Une nouvelle séance de questions au gouvernement serait introduite, celle-ci devenant ainsi hebdomadaires, renforçant le rôle de contrôle parlementaire de la Haute Assemblée. Enfin, une réelle transparence serait mise en œuvre dans le budget du Sénat, mais aussi dans celui des groupes politiques.

 

Cette réforme va permettre au Sénat de conforter son statut essentiel de représentation de tous les territoires. En outre, avec cet élan réformateur, le Sénat va retrouver la visibilité qu'il avait perdue ces trois dernières années. Je soutiens pleinement les efforts du Président Larcher pour renforcer cette institution vitale de notre République.

 

Partager cet article

Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article

Jean-Paul Fournier