Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 14:27

Je regrette vivement que la SNCF ait fait le choix d’interrompre la circulation des trains en gare de Nîmes en plein pont de l’ascension entre le vendredi 26 et le dimanche 28 mai, tout comme je ne comprends pas comment a pu être décidé d’interrompre cette circulation en plein week-end de la Féria. C’est un coup dur pour le commerce Nîmois et l’économie Touristique.

J’ai dit aux dirigeants de la SNCF à quel point ces décisions unilatérales étaient inadmissibles et je déplore que des choix aussi impactant soient pris sans information préalable ni concertation avec la commune.

J’ai été partiellement entendu, puisqu’un plan de transport de substitution et une campagne d’information, non prévus initialement seront finalement mis en place pour la Féria.

Je veux croire en la bonne volonté de la SNCF qui s’est engagée à renforcer la collaboration avec la ville de Nîmes et à mener, dans les mois à venir, plusieurs actions de valorisation et de promotion touristique de la destination Nîmes afin de tenter de « rattraper » les effets négatifs pour l’économie locale de ces interruptions de desserte de la gare de Nîmes en période traditionnelle d’activité intense.

J’attends désormais que tous ces engagements soient formalisés par les directions régionales malheureusement désormais implantées en région toulousaine. Je serai très attentif à ce que ce type d’épisode ne se reproduise pas à l’avenir.

Je veux faire le pari d’une ambition commune à l’horizon de l’ouverture de la gare nouvelle de Nîmes-Manduel

Repost 0
Published by jean-paul fournier
commenter cet article
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 18:03

Le Bureau politique Les Républicains a fait le choix responsable de réaffirmer que notre opposition aux thèses du Front National était constitutive de notre identité politique. C’est le combat que j’ai mené de tous temps sans la moindre ambiguïté.

 

Si je ne donnerai pas de consigne de vote pour dimanche prochain, je voudrais rappeler à nos concitoyens que de nombreux peuples luttent aujourd’hui pour obtenir le droit de vote pour lequel nos ancêtres ont versé le sang. C’est pourquoi je ne suis pas et ne serai jamais favorable à l’abstention dans un scrutin aussi majeur que l’élection Présidentielle.

Notre rejet de la candidate du Front National pourra donc s’exprimer de deux manières, soit en votant pour Emmanuel Macron, ce que je ferai à titre strictement personnel tout en le combattant assidument dès le 8 mai, soit par le vote blanc.

 

Je sais les questions que se posent nos électeurs et je les comprends d’autant plus que le comportement de certains centristes prêts à participer à une coalition avec le fondateur d’En Marche ! est une forme de trahison intolérable. C’est pourquoi je les invite clairement à nouveau à se mobiliser avec force pour les élections législatives afin de permettre l’émergence d’une majorité nette, sans compromission ni coalition, portée par nos candidats les Républicains. 

Repost 0
Published by jean-paul fournier
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 11:39

Malgré un bilan désastreux du quinquennat Hollande, raté de bout en bout, et une véritable aspiration à l’alternance de la part des Français, François Fillon, attaqué de toutes parts dans un climat délétère, n’a pas été en mesure de recréer le lien avec les Français qui lui aurait permis de se qualifier pour le second tour de la présidentielle. Pour autant, il n’y a pas eu de plébiscite pour les candidats des extrêmes, pas plus qu’il n’y a eu l’engouement annoncé pour l’héritier de François Hollande.

 

Aujourd’hui, face à deux candidats qui, quelles que soient les circonstances, ne seront pas en mesure de constituer une majorité parlementaire en juin prochain, j’appelle les Français qui attendent qu’une véritable alternance puisse se mettre en œuvre, à se mobiliser dès aujourd’hui pour élire une majorité claire et forte de députés LR à l’Assemblée Nationale. Ainsi, nous nous bâtirons ensemble l’avenir du Pays en évitant les combinaisons d’arrière cuisine autour de coalitions autant improbables que mortifères. J’y mettrai toute mon énergie derrière nos six candidats dans le Gard et plus particulièrement à Nîmes, auprès de Richard Flandin et Julien Plantier

Repost 0
Published by jean-paul fournier
commenter cet article
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 18:11

Le Sénat a été à l’initiative, depuis 2015 et la réélection de Gérard LARCHER comme Président, de la transparence intégrale de la dotation d’action parlementaire. Depuis quelques mois, le site du Sénat permet d’avoir accès au financement des projets d’investissement des communes ou de leur regroupement :

https://www.senat.fr/dotation_daction_parlementaire/index.html

Chacun peut donc consulter les subventions données en 2014 et 2015 par les sénateurs. Cette année encore, j’ai décidé de prendre les devants et de divulguer la ventilation de ma dotation pour 2016, sans attendre que le Sénat réalise la démarche.

Ainsi, ce sont 30 communes et un EPCI qui ont été aidés pour 149 712 euros. Ces subventions ont permis, à des degrés divers, d’enclencher plus de 4 millions d’euros de projets. Dans une période où l’économie reste en grande convalescence, cette démarche est un moyen de soutenir l’investissement public, pilier de la croissance et donc de la création d’emplois.

Je constate qu’au delà de la baisse des dotations de l’Etat, les collectivités territoriales continuent à essayer de préparer l’avenir.

Repost 0
Published by jean-paul fournier
commenter cet article
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 16:20

En toute fin de législature, j’ai déposé une proposition de loi tendant à renforcer la légitimité démocratique des conseillers communautaires issus des communes de moins de 1000 habitants.

En effet, la loi de 2013 prévoit pour ces communes, une désignation dans l’ordre du tableau : le maire, puis les adjoints, puis les autres conseillers municipaux.

Toutefois, dans la pratique, avec les démissions et les élections partielles, il arrive que le maire ayant perdu en cours de mandat sa magistrature pour devenir simple conseiller, conserve sa fonction de conseiller communautaire. Ainsi, on assiste à un véritable blocage démocratique.

Le département du Gard a été confronté à plusieurs cas de ce type (communes de Cros et de Saint-Jean de Serre notamment). Le nouveau maire n’a plus aucun contact avec l’action de son EPCI. Alors que ces établissements publics prennent de plus en plus de compétences, le maire ne peut plus mettre en musique la politique communale avec la politique communautaire. Parallèlement, il n’a plus d’information directe à donner à sa population concernant la politique communautaire.

Pour permettre au délégué communautaire d’être en phase avec l’action municipale, j’ai déposé une PPL pour que dans le cas où un maire perde sa magistrature au cours de son mandat, le poste de conseiller communautaire soit automatiquement transmis au maire élu. Cette proposition a été soutenue par une quarantaine de mes collègues sénateurs. 

Repost 1
Published by jean-paul fournier
commenter cet article
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 17:57

Alors que je reprends depuis un mois mes activités politiques, je voulais vous faire partager la lettre de mon action au Sénat, qui retrace mes activités denses et multiformes à la Haute Assemblée depuis l'automne 2015. Je vous en souhaite une bonne lecture. 

Repost 0
Published by jean-paul fournier
commenter cet article

Jean-Paul Fournier