Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 09:17

Les Championnats de France de natation qui se sont déroulés ces jours-ci à Dunkerque ont permis d’établir la liste des participants aux Jeux Olympiques de cet été. Si on peut honnêtement regretter qu’Arnaud RONDAN, l’un des meilleurs nageurs du Nautic Club de Nîmes, n’est pu se qualifier pour ce grand rendez-vous, je me réjouis pleinement des performances exceptionnelles du jeune Nîmois de 19 ans Yannick AGNEL. En faisant le meilleur temps à l’épreuve reine de la natation, à savoir le 100 mètres nage libre, Yannick AGNEL va pouvoir disputer le titre olympique face aux plus grands nageurs du monde lors des Jeux de Londres et incarne ainsi indiscutablement la relève française dans cette discipline.

 

Mais comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, il s’est également sélectionné au 200 mètres nage libre, au 4X100m, au 4X200m, sans oublier au 4X100m 4 nages. Je veux saluer cet exploit qui porte haut le sport nîmois et démontre la capacité pour notre ville à former des grands champions. Je rappelle que même si Yannick AGNEL est actuellement entrainé à Nice, il a bien des attaches familiales à Nîmes, où il a grandi et où il a effectué sa formation sportive. Plus largement, je veux saluer la vigueur de la natation tricolore, qui laisse présager une belle moisson de médailles aux prochains Jeux d’été. Dans cette évolution de la natation française, il me faut souligner l’effort du Nautic Club de Nîmes, sous l’impulsion d’André ROUX et des dirigeants, mais également des entraîneurs, pour former les champions de demain. Ces résultats sont un formidable message d’espoir et d’encouragement pour les jeunes nageurs nîmois d’aujourd’hui. 

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 16:06

Les actions terroristes qui se sont déroulées ces derniers jours dans la région toulousaine sont d’une extrême gravité. L’assassinat de trois soldats de l’Armée française et de quatre personnes devant une école confessionnelle juive, dont trois enfants de moins de 10 ans, est, comme l’a précisé le Président de la République, une « tragédie nationale » que nous nous devons de tous dénoncer avec la plus grande fermeté. L’objectif de ce terroriste totalement déterminé était bien de fragiliser la République dans ce qu’elle a de plus grand et de plus fort, à savoir l’unité de la Nation. Ainsi, cet événement tragique m’oblige à dénoncer toute forme d’idéologie et de haine qui voudrait remettre en question notre modèle de civilisation hérité du passé et fondé sur les notions essentielles d’égalité, de dignité humaine, de laïcité, de liberté, notamment d’expression, de solidarité ou encore, tout simplement, de fraternité.

 

Aujourd’hui, je souhaite saluer l’action exemplaire des forces de l’ordre qui, sous l’impulsion du Ministre de l’Intérieur, Claude GUEANT, ont réussi à neutraliser très rapidement le responsable de ces actions barbares. Je veux rendre hommage au travail remarquable des  policiers de l’unité d’élite du RAID et à toutes les forces qui se sont impliquées, de près ou de loin, pour mettre un terme à la sauvagerie de ce terroriste. Je refuse que leur intervention fasse l’objet d’une polémique stérile et vraiment mal venue. L’urgence n'est certainement pas de savoir comment ces fonctionnaires auraient dû réagir, mais plutôt d’éviter qu’un citoyen de la République devienne un islamiste, puis un dangereux terroriste.

 

Plus largement, je veux souligner l’engagement de ces femmes et de ces hommes qui œuvrent, au quotidien, au péril de leur vie, au sein de la Police nationale, de la Police municipale, de la Gendarmerie nationale, des services de renseignement pour que la sureté de chacun d’entre nous soit une réalité. D’ailleurs, depuis près d’une décennie, même si encore beaucoup reste à faire, leur travail s’est sensiblement adapté à toutes les formes de délinquance et s’est traduit par une hausse importante des taux d’élucidation et une baisse significative des chiffres de la délinquance. Sur les questions de sécurité, il est indispensable que la Nation montre sa plus grande fermeté, sa plus grande rigueur, sa plus grande intransigeance. Face à l’inacceptable, une seule réponse est possible, celle du renforcement de l’autorité de l’Etat et des moyens techniques, scientifiques et juridiques mis à la disposition des forces de l’ordre. Les récentes propositions de Nicolas SARKOZY dans la lutte contre le terrorisme vont dans ce sens. Dans un contexte troublé, la France ne pourrait accepter toute forme de dilettantisme, d’imprécision, de légèreté ou d’hypocrisie en matière de sécurité.

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 10:13

Dans le cadre de l’élection présidentielle, la fédération UMP du Gard organise à Nîmes une grande réunion publique avec notre candidat Nicolas SARKOZY :

 

le jeudi 29 mars au complexe omnisport du Parnasse, à coté du stade des Costières à 18H00. Ouvertures des portes à 16H30.

 

Ce grand rassemblement, point fort de la campagne du candidat à Nîmes et dans le Gard annule le meeting prévu le 27 mars avec Alain JUPPE. On compte sur vous pour soutenir la France Forte et le Président de la République. 

 6865559492_26e40e4454_z.jpg

J’ajoute que pour faire la promotion du bilan et du programme de Nicolas SARKOZY, de nombreuses séances de tractages sont régulièrement organisées comme :

 

Þ      Le Lundi, de 10h à 12h30 au Marché aux fleurs

Þ      Le Vendredi, de 10h à 12h30 au Marché Jean Jaurès

Þ      Le Dimanche, de 10h30 à 12h30 aux Halles 

 

Merci de vous inscrire à la permanence au 04 66 21 79 63 afin d’indiquer votre présence.

 

C’est unis et mobilisés que nous ferons gagner nos idées pour une France plus solidaire, plus dynamique, plus respectueuses de ses valeurs. C’est ensemble que nous pourrons voir triompher la France Forte.

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Engagements
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 11:22

En signant la Stratégie territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance et la Convention Police nationale et Police municipale, j’ai acté, avec Monsieur le Préfet et Monsieur le Procureur de la République, une nouvelle étape dans la prévention et la lutte contre toute forme de délinquance à Nîmes. En effet, l’élu républicain que je suis a toujours eu à cœur de faire de la sécurité et de la sureté de chacun une priorité absolue des politiques publiques. Il faut le dire, le combat quotidien et indispensable que nous devons mener pour renforcer notre cadre sécuritaire est totalement nécessaire pour donner du sens au mot liberté. En effet, sans des règles claires, respectées par tous, c’est notre pacte social, hérité de l’Histoire, et nos valeurs républicaines, fruits de luttes acharnées du passé, qui sont menacés.

 

Photo-108.jpg

 

Ainsi, l’action que nous menons de concert, avec l’Etat et la Justice, grâce aux évolutions législatives et réglementaires, pour adapter les acteurs de la sécurité aux mutations de la délinquance, est totalement nécessaire. Lors de mon intervention j’ai pu rappeler le respect que j’ai pour le travail que remplissent nos forces de police, mais aussi de gendarmerie, au quotidien, dans leurs démarches de prévention, de maintien de l’ordre ou d’investigation.

 

Aujourd’hui, alors que le Contrat Local de Sécurité est devenu caduque, j’ai décidé très logiquement de reconduire un plan cohérent d’actions sous la nouvelle appellation de «  Stratégie Territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance ». Ce nouveau document-cadre que nous avons signé va permettre, pour la période 2012-2014, de poursuivre et de renforcer la mobilisation de tous les acteurs engagés à nos côtés et s’articule autour de 3 objectifs majeurs qui sont de :

 

- continuer à faire baisser la délinquance,

- sécuriser les espaces publics

- assurer la prise en compte des publics vulnérables.

 

Cette Stratégie Territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance a été complétée par la signature d’une nécessaire convention entre la Police Nationale et la Police Municipale afin de mettre en place un partenariat et une réelle complémentarité entre les deux forces. Je suis persuadé que l’immobilisme serait synonyme d’échec en matière de lutte contre la délinquance. Dans un souci d’efficacité, ma volonté est de trouver les meilleures réponses dans ce domaine. Les différents acteurs de la Police, qu’elle soit nationale ou municipale, ne doivent plus agir parallèlement, mais de concert, pour que la sécurité de nos concitoyens, mais aussi des agents, soit réellement effective.  

 

Cette collaboration renforcée vient s’additionner aux nombreuses mesures que nous avons prises depuis 10 ans. Je pense, par exemple, à l’augmentation des effectifs de la Police municipale, qui est devenue la 6ème de France, à la réorganisation du travail des policiers ou à l’évolution en profondeur de notre système de vidéo-protection, dont le nombre de caméras sera porté à près de 200 d’ici la fin de l’année 2013.

 

Ainsi, même si encore beaucoup reste à faire en matière de sécurité, cette action, en lien étroit avec celle de la Police nationale, a porté ses fruits. A cet égard, j’ai pu souligner deux chiffres particulièrement significatifs puisque, entre 2001 et 2011, la délinquance générale à Nîmes a baissé de 8,48 % et la délinquance de voie publique diminuant pour sa part de 25,79 %, alors que dans le même temps, le nombre d’habitants augmentait notablement. J’espère que nous pourrons dans les années à venir maintenir la tendance et je suis persuadé que ces nouveaux dispositifs que nous avons mis en place vont nous y aider.

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Engagements
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 17:50

J’ai eu déjà l’occasion de m’exprimer précédemment sur les terribles actions meurtrières menées dans la région toulousaine. Aujourd’hui, il est clair qu’elles sont de nature terroriste et que nous devons éviter, comme le Président de la République l’a rappelé, tout amalgame ou toute démarche de vengeance. Je fais miens ses propos de ce matin, qui disaient que « face à un tel événement, la France ne peut être grande que dans l'unité nationale. Nous le devons aux victimes froidement assassinées, nous le devons à notre pays ».

 

En ce moment, il est indispensable d’accompagner au mieux la nécessaire période de deuil et de recueillement. Cela nous le devons à la mémoire et aux familles des victimes. Ainsi, après m’être rendu à la synagogue de la rue Roussy lundi soir, pour me joindre aux prières de la communauté juives, j’ai accepté qu’une cérémonie soit organisée ce matin, au monument aux morts du 11 novembre, par l’Union départementale des parachutistes, afin de saluer la mémoire de leurs camarades. En effet, trois parachutistes d'active, dont un était issu de la Commune de Manduel, ont été lâchement et froidement abattus. Les nombreux militaires présents ce matin sur l’Esplanade Charles de Gaulle, ont donc pu ainsi se recueillir en pensant à ces assassinats « ignobles et abjects ».

 

Parallèlement, je participerai demain à Manduel à la cérémonie religieuse en l’honneur d’Abel CHENNOUF, ce jeune parachutiste de 25 ans, tué la semaine dernière, autour de sa famille, ses proches, les élus et les habitants de cette commune membre de la communauté d’agglomération de Nîmes Métropole.   

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 15:43

Après avoir lancé le congrès départemental de l’Ordre des Palmes académiques au Lycée Jacques Prévert de Saint-Christol lès Alès ce samedi 17, j’ai effectué une visite sénatoriale, en me rendant à la Mairie de Saint-Paul la Coste, où j’ai rencontré les représentants des communes du canton dont le maire de Soustelle et le 1er adjoint au maire de Saint-Jean du Pin. Ce dernier m’a d’ailleurs reçu en me disant ces quelques mots : « de mémoire, c’est la première fois que Saint-Paul reçois un Sénateur… ». Sur ces paroles, j’ai pu confirmer que j’étais bien Sénateur de l’ensemble du département du Gard et qu’à ce titre je me rendais plusieurs fois par mois dans  les communes, quelle que soit leur taille, pour rencontrer les élus.

 

La discussion s’est rapidement portée sur les conditions d’exercice des fonctions de maire dans les petites communes envers lesquels j’ai pu dire mon admiration, même si l’intercommunalité a eu l’avantage de fournir une source de compétences supplémentaires  en terme d’appui technique et juridique. Le seul bémol à la réforme des collectivités est sans nul doute l’abaissement du seuil à 500 habitants pour le scrutin de liste, avec la difficulté de mettre en place la parité. Sur ce point, j’ai précisé qu’il y avait consensus pour relever le seuil à 1500, voire 2000 habitants. De la nouvelle aide ADEME pour l’éclairage public dans les communes de moins de 2000 habitants, à la nécessité de terminer la 2X2 voies entre Alès et Nîmes, en passant par les atouts du classement des Cévennes au patrimoine mondial de l’UNESCO, voila autant de sujets de discussion abordés avec les élus. 

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Déplacements
commenter cet article

Jean-Paul Fournier