Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 00:27

Les socialistes sont ivres d’impôts et les viticulteurs trinquent ! Il transpire d’ores et déjà des travaux de la mission d’évaluation et de contrôle de la sécurité sociale (MECSS) du Sénat, présidée par le socialiste Yves DAUDIGNY que la taxation du vin pourrait être revue à la hausse. C’est proprement insensé.

 

Les viticulteurs français, gardois en particulier, sortent à peine de plusieurs années de crise sans précédent; malgré cela le vin est l’un des rares postes dont la balance commerciale est excédentaire de 8 milliards d’euros. Notre département concentre le quart des vignobles de la région et 12 000 emplois permanents malgré la très forte diminution du nombre d’exploitations ces 15 dernières années.

 

Aujourd’hui associer le vin à l’alcoolisme, dans ses pratiques de consommation actuelle est proprement scandaleux, car dénué de fondement. Avec les socialistes, c’est toujours la même chose, ils ne cherchent pas à encourager, à créer la richesse, ils cherchent juste à la taxer et entraver la vie des exploitations et de ceux qui travaillent. Le vin rapporte déjà un milliard d’euros de fiscalité, et d’une grappe déjà pressée, il ne sort plus de vin.

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Engagements
commenter cet article
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 00:57

La fête aurait dû être belle pour le Paris-Saint-Germain lundi soir. Remportant son premier titre de champion de France depuis 19 ans, les dirigeants avaient mis les petits plats dans les grands, à l’inverse du gouvernement HOLLANDE qui, sous la houlette de Manuel VALLS, ne mesurait pas l’ampleur d’un tel évènement. Seuls 800 policiers étaient mobilisés pour contenir une foule de 20 000 personnes.

 

Quelle image avons-nous donné de la France à travers ces moments de guerre civile ? Pour le gouvernement il est grand temps d’assumer son amateurisme et surtout, d’arrêter de parler de débordements. Arrêtons la langue de bois ! Il ne s’agissait pas de débordements mais bien d’émeutes commises par des casseurs et non pas des perturbateurs comme l’affirme le Ministre de l’Intérieur !

 

Mes pensées vont aux victimes de ces voyous : les commerçants, les journalistes, les supporters, les touristes, les policiers présents sur place. Tous ont été livrés à eux-mêmes par la faute du gouvernement qui savait ce qui allait se passer. Je tiens également à saluer les policiers et les gendarmes présents sur place. En effet, ils ont fait de leur mieux avec les faibles moyens mis à leur disposition par Manuel VALLS.

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 16:35

Les semaines passent, les mauvais chiffres s’amoncellent, la France s’enfonce un peu plus dans une crise que le pouvoir ne semble pas pouvoir freiner. Pis encore, l’action publique menée par François HOLLANDE est bien l’une des causes de cet emballement sans précédent de l’économie française vers le gouffre. Tous les voyants sont au rouge : pouvoir d’achat en baisse comme jamais et officialisation de la récession, c'est-à-dire deux trimestres consécutifs de croissance négative. A cela s’ajoute l’explosion du chômage et le non respect des engagements européens du pays en matière de déficit et donc de dette publique. C’est dans cette atmosphère très lourde que le Président de la République va défendre sa politique économique à Bruxelles et négocier un sursis devant la Commission européenne.

 

En allant de la sorte faire « amende honorable », François HOLLANDE démontre la fragilité de son équation économique. Certes, la situation mondiale n’est pas aisée, l’équilibre entre baisse des déficits et maintien de la croissance est subtil. Mais il est clair désormais que la politique orchestrée par le Chef de l’Etat n’est pas la bonne. Il doit en changer, l’annoncer devant la Commission européenne et l’expliquer demain, durant sa conférence de presse. La seule issue pour la France, se sont les réformes de structures et la mise en place d’une réelle politique de compétitivité, avec en ligne de mire les entreprises et donc l’emploi, rien que l’emploi, toujours l’emploi. Cette obsession doit faire consensus. Sans quoi, notre pays pourrait se voir dicter à terme son action publique, à l’instar des pays, comme la Grèce, qui n’ont pas voulu voir les réalités en face. Le chiffon rouge du soit disant héritage doit être remisé au placard. Sur ses engagements de campagne, il faut que François HOLLANDE mange son chapeau et aille à Canossa, pour enfin réorienter sa politique dans le sens de l’intérêt de tous les Français.

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Point de vue
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 16:56

Aujourd’hui, nous ne sommes pas réunis pour célébrer un anniversaire que même le PS n’ose pas mettre en avant. Non, aujourd’hui, nous commémorons l’arrivée au pouvoir de François HOLLANDE. L’échec de ces 12 mois a un goût amer, tant il souligne en contrepoint l’extraordinaire bilan de Nicolas SARKOZY, victime de tant d’attaques injustes tout au long de son mandant. Cette année de gouvernance socialiste pourrait allègrement se résumer à trois mots : couacs, désillusion, souffrance. Des termes, j’en ai conscience, lourds de sens mais qui face à l’ampleur des dégâts occasionnés par le gouvernement en place sont légitimes.

 

Les Français sont préoccupés par l’avenir qui leur est promis et la perspective d’échecs qui se dessine. François HOLLANDE  n’est plus légitime, les Français aujourd’hui s’en rendent bien compte. Il n’y a, d’ailleurs, qu’à regarder les chiffres : seul un Français sur quatre fait actuellement confiance au président de la République, et seul un Français sur cinq voterait pour lui au premier tour d'une élection présidentielle. Ce désaveu, spectaculaire, montre que la politique menée par François HOLLANDE est un échec total.  Aucune des priorités que s’était fixées François HOLLANDE n’a abouti. L’emploi, qu’il devait relancer, est dans une situation des plus dramatiques. La dépense publique n’a été réduite que de façon dérisoire. Le redressement productif qu’il appelait de ses vœux n’a pas eu lieu. Des usines qu’il s’était engagé à maintenir en activité ont fermé. Ce « Moi Président de la République », tant de fois répétés et que nous avons tous en mémoire, il va le porter comme le témoignage cruel et constant de ses mensonges au peuple de France.

 

Aujourd’hui, je déplore le manque d’action pour relancer notre pays. Il a rêvé de croissance, de justice et d’avenir, au final, nous avons récolté un pays divisé à travers une loi sur le mariage pour tous loin d’être prioritaire. François HOLLANDE ne sait pas réunir. Non, François HOLLANDE additionne et avance ses pions comme le ferait un amateur. Il gouverne la France comme il gouvernait le Parti socialiste et nous en avons le parfait exemple dans la composition du gouvernement AYRAULT qui, à lui seul, montre la confusion qui règne dans la tête du président de la République.

 

A l’heure de ce triste bilan, je jette donc un regard froid, mais lucide, sur la politique menée par François HOLLANDE. Le 6 mai 2012, ce n’est pas François HOLLANDE qui a gagné, mais c’est la France qui a perdu !

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Humeurs
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 11:15

Après une belle victoire face à Dijon, ce vendredi au Parnasse, l’USAM devient donc Champion de France de pro D2, ce qui lui permet de réintégrer directement l’élite du handball national, en retrouvant la 1ère division. Comme beaucoup de Nîmois, je suis fier de cette performance et plus largement de la très belle saison des joueurs. Je veux les féliciter, sans oublier, dans mes remerciements, les entraîneurs et toute l’équipe dirigeante menée par David TEBIB.

 

On ne peut qu’avoir de l’admiration pour un club qui a su fédérer, depuis 1960, un grand nombre de supporters, par son esprit d’équipe, un club qui compte pour les Nîmoises et les Nîmois, un club qui réussit, à chaque match, à créer une ambiance unique. Je souhaite donc bon courage à nos hommes en vert pour la saison à venir. 

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Engagements
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 09:40

 Vernissage-Expo-Foster-2.JPG

Hier, en présence de Norman FOSTER et Jean BOUSQUET, devant plus de deux mille personnes nous avons célébré les 20 ans de Carré d’Art. Tout le génie de Carré d’Art, au-delà du phare culturel qu’il représente, c’est d’avoir été d’abord apprivoisé, puis utilisé et enfin aujourd’hui totalement défendu, comme un symbole d’une certaine réussite nîmoise. Car, soyons en sûrs, Carré d’Art fait la fierté des Nîmoises et des Nîmois. Depuis son ouverture, il y a 20 ans, quasiment jour pour jour, plusieurs générations ont fréquenté le Musée, la Bibliothèque ou tout simplement la terrasse panoramique. Ainsi, ce magnifique parallélépipède de verre et d’acier, dont les façades reflètent magnifiquement les colonnes corinthiennes du monument emblématique de la Romanité, est aujourd’hui le plus bel hommage qu’on pouvait rendre au forum antique, sur lequel il est d’ailleurs construit. Voici une partie du discours que j’ai prononcé lors de cet anniversaire très réussi :

 

« Dans l’antiquité grecque, la Ville d’Alexandrie réunissait dans un même endroit son musée, temple dédié aux muses des savoirs et des arts, et sa légendaire bibliothèque. Plus de 20 siècles après, cet exemple nous inspire encore. Carré d’Art réunit, en effet, pleinement cette ambition de lieu de culture, d’échange et de connaissance pour toutes les générations, notamment pour les plus jeunes d’entre nous. Le symbole est d’autant plus fort qu’il se fait, face à la Maison Carrée, merveille du monde romain et temple de la Jeunesse. Dans cet espace, héritage du passé et vision de l’avenir, ancien, moderne et futuriste, loin de s’affronter, se complètent, pour permettre de valoriser, pour l’éternité, le génie humain et l’intelligence [….] Carré d’Art correspond parfaitement à cette vision humaniste, exigeante et sensible, si chère à Nîmes. 20 ans après son ouverture, cette réalisation nîmoise et universelle a pleinement démontré son utilité culturelle, pour en faire un monument emblématique de la Cité, sur la façade méditerranéenne et l’Europe ».

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Agenda
commenter cet article

Jean-Paul Fournier