Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 06:00

Il y a 70 ans, jour pour jour, le marquis Folco de BARONCELLI-JAVON disparaissait à Avignon. Sa vie fut intimement liée à nos traditions locales, notamment celles issues de la Camargue. Connu pour avoir permis d’améliorer la pureté de la race des chevaux de Camargue, il fut aussi à l’origine de la codification de la course et donna naissance également à l’emblème de tout un territoire, je veux parler de la croix camarguaise.

 

Si c’est aux Saintes Maries de la Mer, dans son mas, qu’il vécut, il resta très attaché à Nîmes, ville taurine et capitale des félibres, où il fit ses études. Il y rencontra d’ailleurs, Frédéric MISTRAL, l’un des inspirateurs de son œuvre. En 1905, c’est dans notre Cité qu’il fit connaissance avec le mythique Buffalo BILL qui deviendra son ami et qui influencera une partie de sa démarche. Par la suite, en 1921, c’est à Nîmes qu’il s’engagera pour défendre la tauromachie à la tête d’une impressionnante levée de trident de la Nacioun gardiano.

 

Aujourd’hui, nous lui devons indirectement la zone préservée de la Camargue. Nous lui devons aussi à Nîmes, lors des férias, et dans toutes les communes de la Camargue, l’organisation de nos nobles et belles traditions de respect du biou que sont  les abrivados, les ferrades, sans oublier, j’en ai parlé, de la course camarguaise, dont le siège de la Fédération internationale se trouve dans notre ville. Hommage soit donc rendu à Folco de BARONCELLI.

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Biographie
commenter cet article
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 09:20

 p1040220.jpg

 

Je suis né à Génolhac, au cœur des Cévennes, en 1945, dans une famille dont une partie des racines se trouvait à Nîmes. C’est ainsi que je regagne la capitale gardoise dès mon entrée en 6ème pour entamer mes études secondaires au lycée Dhuoda.

   

J’intègre, par la suite, les cours de l'Institut Supérieur de la Publicité à Bruxelles, avant de créer l’entreprise "Publi-Déco", en compagnie d'un associé. Président du Conseil national du Syndicat des artisans peintres en lettres, j'ai été aussi formateur en calligraphie à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nîmes, puis au Centre professionnel de formation des apprentis de l'artisanat et du commerce. Elu à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Gard, de 1986 à 1999, j'en ai assuré la 1ère vice-présidence de 1995 à 1999.


Sur le plan politique, j'ai toujours cultivé une sensibilité gaulliste. J’ai adhéré au Rassemblement Pour la République (RPR) en 1977 au sein duquel j'ai assumé la charge de secrétaire de la 1ère circonscription du Gard de 1984 à 1989. En 1992, Alain Juppé m'a nommé secrétaire départemental. Aujourd'hui, je suis le secrétaire départemental de l'Union pour un Mouvement Populaire (UMP) et membre de son Bureau politique national, auquel je siège tous les mercredis matins à Paris. En février 2013, je suis nommé Vice-Président de l'UMP.


Mon premier mandat nîmois remonte à 1983, puisque je deviens Adjoint au Maire, délégué à l'Urbanisme, de Jean Bousquet. En 1986, j'ai été élu au Conseil régional Languedoc- Roussillon et réélu en 1992 et 1998. J'ai démissionné de cette assemblée en 2001, lorsque j'ai été élu Maire de Nîmes. En 1988, j'ai remporté le siège de Conseiller général du premier canton de Nîmes que j'ai conservé en 1994, 2001 et 2008. J’ai démissionné de ce mandat, en septembre 2008, suite à mon élection au Sénat.


Le 18 Mars 2001, les Nîmois m’ont élu Maire de Nîmes. Ils m’ont d’ailleurs renouvelé leur confiance en mars 2008. Parallèlement et conformément à mes engagements, j'ai œuvré à la création de la Communauté d'agglomération Nîmes Métropole dont j'ai pris la présidence en 2002. Mes collègues du Conseil communautaire m'ont réélu, en 2008, à la tête de Nîmes Métropole, qui rassemble désormais 27 Communes.  


De 2007 à 2012, j'ai été président du Conseil d'Orientation du Forum pour la gestion des villes et des collectivités. J’ai également exercé des fonctions au sein du Conseil d’administration du Centre national pour le Développement du Sport (CNDS) et de
l'Ecole nationale supérieure des techniques industrielles et des mines d'Alès. J’ajoute que j’ai mené deux missions nationales passionnantes. L’une consacrée au statut des sapeurs pompiers volontaires, l’autre relative aux moyens de prévision et de prévention des inondations, thème qui, à Nîmes, revêt une dimension toute particulière. 


Enfin, le 21 septembre 2008, j'ai été élu Sénateur du Gard. Au sein de la Haute Assemblée, j’ai intégré la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées et j’ai été élu Vice-Président de la section Tauromachie du Groupe d’Etude de l’Elevage. 
En 2011 et en 2012 je suis successivement nommé Président du groupe d’amitié France-Finlande, Vice-Président du groupe d'amitié France-Afrique de l'Ouest et Vice-Président de la Mission commune d’information sur les inondations qui se sont produites dans le Var, et plus largement dans le sud-est de la France au mois de novembre 2011.

 

En 2007, le Président de la République m’élève au grade d'Officier dans l'Ordre national de la Légion d'Honneur. Je suis également Officier dans l’Ordre national du Mérite et Chevalier des Palmes académiques.

 

Je ne serais pas complet sans vous indiquer que je suis marié avec Liliane, père de deux filles, Muriel et Audrey et grand-père de trois petites-filles : Coline, Eva et Oxana.

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Biographie
commenter cet article

Jean-Paul Fournier