Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 11:30

P1010020.JPGCe samedi, nous avons mis un terme à plusieurs années de travaux, en inaugurant les aménagements de l’avenue Jean Jaurès. Malgré la pluie et le mauvais temps, de nombreux Nîmoises et Nîmois était présent pour célébrer la renaissance de cet axe majeur de la Cité.  Avec la fin de ce chantier, porté par l’urbaniste Jean-Michel WILMOTTE, c’est bien une ville plus apaisée, plus accessible, plus respectueuse des piétons, plus verte, qui se dessine.  

 

Veuillez trouver, ci-joint, un extrait de mon intervention :

 

« Nous avons tous ici en mémoire un souvenir, une anecdote rattachés à cette artère majeure qui permet de pénétrer au cœur de la Cité ou bien de gagner le sud. Du monument des Martyrs de la Résistance, œuvre du sculpteur LALLEMANT et de l’architecte HUMBAIRE, aux Jardins de la Fontaine, imaginés par l’ingénieur du roi Jacques-Philippe MARESCHAL, son évolution, depuis le 18ème siècle, est étroitement liée à l’histoire de Nîmes.  A l’extrémité sud de l’avenue, le fameux taureau, vestige de l’exposition universelle de 1878, offert par la Ville de Paris, marque magistralement l’entrée dans le cœur urbain. Longtemps critiqué pour son manque de noblesse, la bête en bronze, qui avait été hissée sur son piédestal grâce à un échafaudage construit, je tiens à le préciser, par mon propre grand-père, désigne désormais populairement tout le quartier dans lequel il est installé.

 

Ainsi, au-delà de la fin des aménagements, cette inauguration porte en elle une dimension symbolique très forte : celle de la réappropriation d’un espace urbain historique. Nous venons tous ici célébrer, après des années d’abandon et de nombreux mois de chantier : le retour à la vie d’une voie de transport, mais aussi et surtout, il faut le dire, de tout un secteur de la ville. Les allées Jaurès constituent un point de couture urbain entre : le nord résidentiel, le sud en plein développement, l’historique écusson et les quartiers ouest.

 

Avec ces aménagements, c’est bien la cohésion de toute la Cité qui est renforcée. Réconciliée avec son histoire, la Ville peut enfin concrétiser le rêve de MARESCHAL qui imagina, au cœur du très fertile siècle des Lumières, faire de cette voie, une promenade, véritable prolongement des magnifiques Jardins de la Fontaine. Car trop longtemps cette entrée de ville avait été négligée. Mais aujourd’hui, l’immense terrain vague qui se dressait sur cet espace et qui servait de parc de stationnement à ciel ouvert, appartient fort heureusement au passé. Tout en gardant sa vocation première d’axe de transport, renforcée par la présence de pistes cyclables et, sur sa partie méridionale, de la première ligne du transport en commun en site propre, l’avenue Jean Jaurès est donc devenue, pour les riverains, mais aussi pour toutes les familles nîmoises un lieu : de flânerie, de détente et de loisirs. Nous pouvons donc tous être fiers de donner un nouvel aspect à ces allées Jaurès…… ».

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Agenda
commenter cet article

commentaires

Thierry Berland 22/04/2013 21:33


Arrêtez un peu avec cette appellation snobinarde, aussi ridicule qu'impropre, d'ALLEES JAURES ! Comme sur tous les plans de France et même sur le plan interactif du site de la ville, Il
s'agit de l'AVENUE JEAN JAURES !!!!!

jean-paul fournier 23/04/2013 09:09



Cher Monsieur,


 


Le terme « d’allées Jaurès », repris par Christian LIGER, dans son « Nîmes sans Visa », est utilisée de manière informelle, pour symboliser la démarche d’apaisement du chantier. Toutefois, l’importance des
aménagements, dont la qualité est reconnue par une majorité de Nîmois, ne mérite pas qu’on se perde dans cette guerre sémantique picrocholine. N’ayez crainte : l’appellation officielle est
et reste bien « avenue Jean Jaurès ».


 


Bien à vous


 


Jean-Paul FOURNIER



Jean-Paul Fournier