Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 09:02

L’indépendance de l’autorité judiciaire, garantie par notre Constitution, nécessite, pour être efficace, une réelle neutralité et une certaine discrétion de la part des juges. Le troisième pouvoir, celui qui a la lourde tâche de rendre la justice est l’un des piliers fondamentaux de la cohésion de la Nation. L’affaire de la liste du Syndicat de la Magistrature (SM), qui se juge lui-même apolitique, ne doit donc pas être prise à la légère. 

 

En effet, à l’heure où de plus en plus de décisions judiciaires, à tort ou à raison, sont discutées et parfois même remises en cause, cette démarche affaiblit l’Institution judiciaire. Que ce syndicat critique les réformes judiciaires, qu’il appelle à faire battre le Président de la République sortant, en l’occurrence Nicolas SARKOZY, sont déjà des positionnements assez dérangeants de la part de magistrats. Mais qu’il pointe nommément des décideurs politiques, médiatiques, intellectuels ou journalistiques, c’est tout à fait insupportable.        

 

J’en appelle donc directement au Président de la République, garant de l’indépendance de la Justice, mais aussi à son Garde des Sceaux, qui doit absolument tirer les conséquences de ce scandale d’Etat. D’ailleurs, si l’indépendance de la justice, que le pouvoir actuel semble vouloir élargir, ne s’apparente qu’à un renforcement des syndicats de gauche, au sein de la magistrature, je m’y opposerais frontalement.

 

A l’heure du devoir d’exemplarité, la Justice doit aussi balayer devant sa porte, pour permettre de renforcer notre cadre républicain. En tout les cas, avec le mur du « con », le SM n’a certainement pas franchi celui de la lumière. 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier