Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 17:17

Pour suivre mon activité en direct, je vous invite dès à présent à me rejoindre via les réseaux sociaux Twitter et Facebook. Pour atteindre ma page, cliquez sur les liens ci-dessous.

 

Twitter: http://twitter.com/j_paulfournier

   

Facebook: http://www.facebook.com/JeanPaulFournier30 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

LAMBERET 06/06/2013 15:38


bonjour


j'habite à Pissevin dans une résidence privée, un quartier résidentiel devenu un ghetto pour lequel la taxe foncière et la taxe d'habitation déjà chères (pour ceux qui travaillent et la paient)
sont devenues inadaptées si l'on considère l'environnement (précarité, insalubrité, tags,  nuisances sonores, concentration d'étrangers ou de personnes d'origine étrangère et sans emploi, le
chômage...) Avez vous pensé à l'amélioration de la vie des habitants des quartiers, à l'emploi en faveur  des jeunes, à l'empêchement d'une ghettoisation du quartier (petits commerces de
cités ouverts à tout heure de la nuit, population d'étrangers ou d'origine étrangère, de précarité ou comptez vous encore faire l'impasse ?

jean-paul fournier 10/06/2013 11:36



Madame, Monsieur,


Je connais tout à fait les problèmes que rencontrent certains quartiers de la Ville, à l’instar de Pissevin. C’est pourquoi, la Ville de Nîmes, avec l’appui de l’ANRU a lancé la rénovation
urbaine des quartiers de Valdegour et du Chemin Bas d’Avignon. Aujourd’hui, nos efforts doivent se concentrer sur Pissevin et je me suis engagé fortement, auprès de l’Etat, pour lancer cette
rénovation. Toutefois, le fait que ce quartier concentre de nombreuses copropriétés rend l’intervention de l’action publique moins aisée. Aujourd’hui, j’attends des décisions fortes de l’Etat sur
ce sujet.


Mais, dans l’attente de ce vaste chantier, la Ville de Nîmes a agi au quotidien, malgré les difficultés, puisqu’elle entretient, au cœur du quartier, de nombreux services publics, comme la
médiathèque, le CAM, une crèche, un gymnase, sans oublier la pépinière d’entreprises, coordonnée par Nîmes Métropole, qui a l’obligation d’embaucher des personnes du quartier.


Au-delà de ces actions, la Ville de Nîmes, consciente des problèmes, mais aussi des atouts du quartier, a décidé d’investir, comme en témoigne la création de la nouvelle l’école Henri Wallon, de
nombreux équipements sociaux ou la rénovation de la piste d’athlétisme du stade Marcel Rouvière. Je tiens à vous préciser, également, que la récente évolution du contrat de chauffage urbain
devrait faire sensiblement baisser le coût des charges pour les habitants de Pissevin. J’ajoute que la Ville de Nîmes, en lien avec l’EPARECA, étudie, en ce moment même, la réhabilitation du
centre commercial « trait d’union », ainsi que la galerie Richard Wagner.


Reste la sécurité, qui est, d’abord, une mission de l’Etat. La Ville de Nîmes a installé plus d’une dizaine de caméras de vidéo protection dans le quartier, a permis la présence de deux adultes
relai. Enfin, j’ai demandé à la Police municipale d’y effectuer de nombreux passages. Je vous donne ces informations pour vous dire que la Ville de Nîmes est très active à Pissevin. Je dirai même
que nous avons de l’ambition pour ce secteur de la Cité.


Je ne manquerai pas de faire de nouvelles propositions fortes dans les mois à venir.


Restant à votre entière disposition,


Jean-Paul FOURNIER



Jean-Paul Fournier