Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 12:06

Après une remontée de bretelle de la part de la Commission européenne mardi dernier, qui a vertement sommé la France d’entamer enfin des réformes de fond, les chiffres du chômage annoncé hier démontre une véritable explosion. Jamais au grand jamais notre pays n’avait compté autant de demandeurs d’emploi. La situation est plus que grave. Les Françaises et les Français, qui ne cachent plus leur impatience sur ce sujet, assistent médusés à la faillite du marché du travail.

 

Pendant ce temps la, le Président de la République continue sa méthode Coué. Il confirme que les quelques « mesurettes » votées dans l’hiver, qui ne trouvent qu’un écho très faible sur le terrain, permettront de faire baisser le chômage à l’automne. Il confirme, comme il l’a dit, en septembre 2012, devant des millions de spectateurs, au journal télévisé, qu’il s’engage à « inverser la courbe du chômage d’ici un an ».

 

Dans trois mois, se sera déjà l’heure des comptes. Tout laisse à penser qu’il n’atteindra pas ces ambitions. Les spécialistes annoncent à l’unisson que l’objectif est inatteignable. L’ODCE, l’INSSE et Pôle Emploi ont déjà anticipé une hausse, malheureusement, du chômage en 2014. Alors pourquoi tant d’entêtement, pourquoi tant d’aveuglement, pourquoi garder dans ces circonstances des œillères ? En effet, cette position ne va faire, au final, que des déçus et donc démonétiser la parole politique. Deux choses l’une : soit le chef de l’Etat se moque du monde, soit il est totalement incompétent.

 

Il faut désormais que François HOLLANDE affronte enfin la vérité. Qu’il dise que la situation est plus compliquée que prévue. Qu’il arrête de faire de la communication. Qu’il réoriente sa politique, pour enfin prendre les dispositions qui s’imposent en matière de compétitivité, de formation ou de réforme de l’indemnisation chômage. Et ce n’est certainement pas en s’affichant fièrement aux côtés d’une Angela MERKEL de plus en plus condescendante vis-à-vis de lui, qu’il va nous faire croire en la justesse de ses orientations politiques. Aujourd’hui, il est clair que la France socialiste de François HOLLANDE est devenue le maillon économiquement faible de l’Europe.     

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Point de vue
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier