Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 00:57

La fête aurait dû être belle pour le Paris-Saint-Germain lundi soir. Remportant son premier titre de champion de France depuis 19 ans, les dirigeants avaient mis les petits plats dans les grands, à l’inverse du gouvernement HOLLANDE qui, sous la houlette de Manuel VALLS, ne mesurait pas l’ampleur d’un tel évènement. Seuls 800 policiers étaient mobilisés pour contenir une foule de 20 000 personnes.

 

Quelle image avons-nous donné de la France à travers ces moments de guerre civile ? Pour le gouvernement il est grand temps d’assumer son amateurisme et surtout, d’arrêter de parler de débordements. Arrêtons la langue de bois ! Il ne s’agissait pas de débordements mais bien d’émeutes commises par des casseurs et non pas des perturbateurs comme l’affirme le Ministre de l’Intérieur !

 

Mes pensées vont aux victimes de ces voyous : les commerçants, les journalistes, les supporters, les touristes, les policiers présents sur place. Tous ont été livrés à eux-mêmes par la faute du gouvernement qui savait ce qui allait se passer. Je tiens également à saluer les policiers et les gendarmes présents sur place. En effet, ils ont fait de leur mieux avec les faibles moyens mis à leur disposition par Manuel VALLS.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article

commentaires

Boissire 01/06/2013 02:48


et à Nimes, en plein centre à quoi sert-il de faire le dos rond ????????


qu'attendez vous pour agir ?violences dans les cités, contre les médecins le soir ?


(cf le 14 octobre 2010 Le maire de Nîmes accuse TF1 de stigmatiser sa ville


)
Jean-Paul Fournier a vivement réagi. Dès mercredi, objectifgard.com rapportait ses propos : "J’ai été scandalisé, pour ne pas dire écœuré, par
l’émission racoleuse diffusée par TF1, qui stigmatise notre ville et en donne une vision déformée".)



http://www.midilibre.fr/2013/05/28/violences-au-cinema-quatre-jeunes-condamnes,705892.php


Pissevin, Mas de Mingue, Chemin Bas d'Avignon


pourquoi n'y a t-il pas de police municpale le soir et les week-end dans ces quartiers ?


 


http://www.midilibre.fr/2013/05/28/violences-au-cinema-quatre-jeunes-condamnes,705892.php


Samedi soir, au cinéma Forum à Nîmes, deux spectateurs ont été pris à parti et frappé par un groupe de jeunes gens.


Samedi, au cinéma Forum, la violence n’était pas sur l’écran mais dans la salle. Lors de la dernière séance du film Fast and Furious 6, deux spectateurs ont été pris à parti par un groupe de
jeunes gens. Huit personnes - mineurs et majeurs, filles et garçon - sont arrivées en retard. Selon les spectateurs présents, ils ont perturbé la projection, poursuivant leurs bavardages au
téléphone, fumant dans la salle...


Venu avec une amie, un homme, excédé, a fini par se lever et leur a demandé de se calmer. Mal lui en a pris. Il a été frappé et poursuivi jusque dans le hall par les jeunes. "Il a été roué de
coups. L’un des agresseurs l’a frappé à coups de pieds au visage", relate Me Jean-François Corral, son avocat.


"Ils l’ont injuriée, pris son blouson et frappée"


Dans le hall du cinéma, l’un des agresseurs a lancé une barre qui a brisé un écran. "Cet homme et cette jeune femme étaient venus passer une bonne soirée au cinéma. Ils ont été confrontés à des
barbares", résume l’avocat. Car les agresseurs, non contents de mettre en fuite ce spectateur, sont revenus dans la salle et se sont attaqués à celle qui l’accompagnait. "Ils l’ont injuriée, pris
son blouson et frappée. Elle a quatre jours d’ITT (incapacité temporaire totale)."


La bande a quitté le cinéma, emportant le blouson, le sac et les clés de la voiture des victimes. "Nous sommes effarés", déclare Audrey Rieb, directrice du Forum et du Kinépolis. "Le Forum est un
cinéma de proximité convivial. Nous n’avions jamais eu ce cas de figure", reprend la directrice, lorsqu’on l’interroge sur l’absence de vigile.


Les proches des prévenus particulièrement agressifs


Huit jeunes - de 14 ans à 24 ans - ont été arrêtés. Lundi, quatre majeurs, dont une fille, ont été condamnés à des peines allant de six mois de prison ferme à six mois de prison dont trois avec
sursis et sont ressortis libres du tribunal. L’un des mineurs, qui n’a pas été encore jugé, a été incarcéré. Lundi soir, pour éviter un affrontement avec les proches des prévenus,
particulièrement agressifs, le spectateur molesté, venu témoigner à la barre du tribunal correctionnel, a dû quitter l'enceinte par une petite porte.

jean-paul fournier 04/06/2013 12:39



Monsieur,


 


Je tenais, en réaction à votre message, vous donner quelques précisions. En effet, au cours de ces dix dernières années, nous
n’avons pas ménagé nos efforts pour pallier les  insuffisances de l’Etat en matière de sécurité.


 


Depuis 2001, le budget de la sécurité est passé de 1,5 million d’euros à 8 millions d’euros. Les effectifs de la Police
Municipale ont été portés de 74 à 149 policiers, avec tous les moyens techniques nécessaires, véhicules, motos, VTT, locaux, radios, armement, formations, etc.


 


La Police Municipale procédait à 60 interpellations en 2001 et à plus de 400 en 2012. Je
l’ai modernisée et réorganisée, avec la création d'une brigade moto, d'une brigade VTT, d'une unité d'appui qui œuvre tous les jours de 15 h 00 à  2 h
00 (tranches horaires les plus criminogènes), de 3 îlots supplémentaires sur les quartiers de Saint-Césaire, Mas de Ville et Rangueil en renfort de ceux des quartiers Pissevin, Valdegour, Mas de
Mingue et Chemin Bas d’Avignon, ainsi que d'un poste de commandement neuf et moderne.


 


Sept agents de proximité, opérant au sein des quartiers dits "sensibles", sont chargés de faire de la prévention de rue. Un
travailleur social chargé de l'aide aux victimes est en poste au commissariat.


 


Le Contrat Local de Sécurité, renouvelé tous les trois ans, est quant à lui opérationnel. Il se décline par des fiches d'actions
partenariales avec la Police Nationale, les bailleurs sociaux, l'Education Nationale, les transporteurs et les espaces commerciaux. J’ai voulu aussi la mise en place d’un Conseil des Droits et
des Devoirs des Familles, pour responsabiliser les parents de jeunes "déviants". En 2012, 134 mineurs ont été concernés par ce dispositif essentiellement axé sur un accompagnement social des
familles et du mineur.


 


L'opération « Participation Citoyenne », mise en place dans 5 quartiers en collaboration avec l'Etat, permet de
signaler aux forces de Polices Nationale et Municipale tous faits ou individus, susceptibles de troubler l'ordre public. L'opération « Tranquillité Vacances » en partenariat avec
la Police Nationale, pendant les congés scolaires, connaît un vif succès et rassure considérablement les administrés qui s’absentent de leur domicile pendant quelques jours.


 


En ce qui concerne la vidéo-protection que j’ai créée en 2003, il y a aujourd'hui 140 caméras, et 250 seront installées d'ici la
fin de l’année. Ce service fonctionne 24h/24 et a permis en 2012 l'arrestation de 406 délinquants, soit 10% des personnes mises en cause par la Police Nationale. Nîmes est la seule ville équipée
en système "haute définition" et a été classée par la presse parmi les villes faisant le plus d’efforts dans le domaine de la lutte contre l'insécurité.


 


J’ai obtenu de la Préfecture qu’un Chef de service de la Police Municipale soit détaché au poste de commandement de la Police
Nationale afin d’harmoniser les patrouilles et l’occupation de la voie publique, pour une meilleure efficacité.


 


Enfin, je ne serai pas complet, sans vous indiquer que, depuis  le mois d'avril, nous avons mis en place un ilotage
particulier sur les quartiers de nord Gambetta et Richelieu, nous venons de proposer un protocole d'assistance aux médecins intervenant dans les zones difficiles, qui va jusqu'à un
accompagnement. Il faut également rappeler que si le Maire que je suis est au centre de la Prévention de la Délinquance, il n'en détient pas toutes les manettes. Deux fléaux de notre société, que
sont la lutte contre les stupéfiants et l'économie souterraine, sont de la compétence exclusive de l'Etat et non du Maire.


 


Voilà les informations que je souhaitais mettre à votre connaissance. Je reste à votre disposition.


 


Jean-Paul FOURNIER



Jean-Paul Fournier