Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 18:12

"Dans votre édition du mercredi 6 octobre vous publiez en première page de l’édition Nîmes un titre trompeur sur « Le dérapage de la Taxe Foncière à Nîmes », laissant accréditer une dérive de la politique fiscale de la municipalité que je dirige depuis 2001.

 

Si les auteurs de ce titre mensonger avaient pris la peine et eu l’honnêteté intellectuelle de lire l’étude de l’UNPI à l’origine de votre campagne médiatique, ils auraient constaté et souligné qu’il est indiqué, à la page 28 de ce rapport que l’évolution des taux d’imposition entre 2004 et 2009 est de 0% pour la ville de Nîmes. Je puis d’ailleurs vous confirmer que les taux de fiscalité votés par la commune de Nîmes n’ont connu aucune hausse depuis que j’en suis le Maire.

 

J’ajoute à toutes fins utiles en outre qu’aucune taxe nouvelle n’a été instaurée avec la création de notre Communauté d’Agglomération, ce qui n’est par exemple pas le cas de Montpellier.

 

Vous auriez aussi noté qu’à côté de l’évolution de +90,59% des taux d’impositions votés par la majorité de gauche du Conseil Régional entre 2004 et 2009, le Département du Gard, lui aussi dirigé par une majorité socialo-communiste avait voté une hausse de ses taux de fiscalité sur le foncier de +8,5%.

 

C’est bien du côté du Conseil Régional et du Département qu’il faut chercher et dénoncer les dérapages; pas ailleurs !

 

Je compte que l’information erronée publiée ce 6 octobre soit corrigée afin que les citoyens Nîmois soient informés en toute transparence et impartialité et éviter ainsi que votre quotidien ne soit soupçonné d’être un organe de désinformation ou de propagande."

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier