Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 11:31

Chères Nîmoises, chers Nîmois,

 

La création d’une première ligne de Transport Collectif en Site Propre (TCSP) reliant la sortie de l’A54 à la Coupole des Halles en 14 minutes est une réalisation majeure du mandat que vous m’avez confié en 2008.

 

Avec la poursuite du projet AEF comprenant la création d’un parc arboré sur l’esplanade et l’aménagement de l’avenue Feuchères mais aussi l’achèvement de la renaissance des Allées Jaurès, ce projet va transformer et embellir en profondeur notre ville, renforçant toujours plus l’attractivité de Nîmes.

 

Complétée dans un avenir proche par une ligne de tramway traversant notre Commune d’Est en Ouest et permettant de relier ce réseau de transport à la gare, cette réalisation répond pleinement aux exigences environnementales et de performance des transports publics que les habitants d’une agglomération de 230.000 habitants sont en droit d’attendre.

 

Notre projet a d’ailleurs été remarqué et labellisé par le Gouvernement et fortement subventionné par l’Etat dans le cadre du Grenelle de l’Environnement.

 

Le Tram’bus que nous avons choisi pour cette première ligne répond à la norme EEV, la plus stricte en matière d’émissions de gaz d’échappements, c'est-à-dire que bien que transportant 130 passagers, il ne sera pas plus polluant qu’un véhicule particulier de petite catégorie qui  en transporte 5.

 

Après deux phases de concertation qui ont duré au total 10 mois et à l’issue d’une enquête publique ayant abouti à un avis favorable du Commissaire enquêteur, les travaux ont pu démarrer au début de cette année.

 

Pensé pour améliorer la vie des Nîmois, pour renforcer l’attractivité du commerce de centre ville, pour développer des transports en commun performants, renforcer la végétalisation urbaine par la plantation de 997 arbres supplémentaires sur le tracé et pour réduire les pollutions liées à la voiture, ce projet est pourtant victime de l’acharnement de quelques individus.

 

Une poignée d’opposants systématiques s’est en effet manifestée à travers de multiples procédures engagées devant le Tribunal Administratif.

 

Le Juge des Référés a ordonné le 29 mars dernier, la suspension du permis d’aménager délivré pour la réalisation de la partie du projet qui se situe sur les boulevards du pourtour de l’écusson.

 

Il a estimé en effet d’une part que des informations complémentaires devaient être apportées à l’étude d’impact réalisée par un cabinet indépendant et spécialisé dans ce domaine et d’autre part a confirmé la suspension de l’abattage d’arbres pourtant indispensable à la réalisation de quais accessibles aux personnes handicapées ou à mobilité réduite.

 

Cette décision, qu’il ne m’appartient pas de commenter, a entraîné un arrêt provisoire du chantier sur le secteur de l’Ecusson, les travaux pouvant se poursuivre depuis l’autoroute jusqu’aux arènes.

 

Ma responsabilité de Maire de Nîmes consiste, vis-à-vis des commerçants, des entreprises ou plus simplement de nos concitoyens à limiter les effets de cette situation.

 

J’ai donc demandé aux services de la Communauté d’agglomération de Nîmes Métropole, responsables de ce dossier, de réaliser dans les meilleurs délais les analyses complémentaires permettant de répondre pleinement aux interrogations du Tribunal Administratif.

 

Je leur ai fixé pour objectif de tout mettre en œuvre pour une reprise des travaux sous 3 mois.

 

Pour autant, le délai de suspension du chantier reste à ce jour encore incertain. Aussi, j’ai par ailleurs exigé que soit réalisée une remise en état provisoire de l’ensemble des boulevards afin d’offrir aux Nîmoises et aux Nîmois ainsi qu’aux commerçants, les meilleures conditions  possibles au bon déroulement de la Féria.

 

L’ensemble de ces mesures sera mis en œuvre sans effet sur la fiscalité, comme je m’y suis toujours engagé devant vous depuis 2001, de même qu’aucune taxe additionnelle n’a été créée à Nîmes Métropole depuis sa création.

 

Enfin, j’ai décidé de constituer une mission d’inspection indépendante afin de déterminer s’il y a eu défaillance de l’administration de Nîmes Métropole dans la conduite de ce dossier.

 

Si cela devait être confirmé, je saurai en tirer toutes les conséquences à l’égard des fonctionnaires concernés.

 

Mon objectif, soyez-en convaincu, reste la mise en service de la première ligne de TCSP en juin 2012.

 

Je sais pouvoir compter sur votre soutien, soyez assurés de ma détermination.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Actualité Politique
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier