Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 16:11

Le Parlement vient de voter définitivement le projet de loi de modernisation de notre système de santé. C’est le texte de l’Assemblée nationale qui a été adopté. Peu de propositions du Sénat ont été reprises par les députés. Le gouvernement a même eu le culot de demander aux sénateurs d’étudier la loi en deuxième lecture en quelques heures, empêchant de faire de nouveaux amendements. Ainsi, le Parlement a validé un texte qui n’est pas satisfaisant, je dirai même un texte dangereux pour notre système de santé. Le dogmatisme de la ministre de la santé a été poussé à son paroxysme. Sur cette le loi, ce dogmatisme s’est traduit par l’absence totale d’écoute et une opposition quasi unanime des professionnels de santé.

De cette loi, je déplore le sort fait aux hôpitaux privés, qui n’ont plus la place qu’ils devraient avoir dans notre système, la mise en place du tiers payant automatique, qui va engendrer une démarche consumériste, le diktat du paquet neutre, imposé aux buralistes sans tenir compte de la directive européenne. Je dénonce violemment la mise en place des salles de consommation de drogues à moindre risque (salles de shoot), alors même qu’elle est strictement interdite par le code pénal.

Cette loi est un échec. Notre système n’est en rien modernisé. Le corps médical, comme les professions intermédiaires, mais aussi les patients, sont opposés à ces évolutions. Leurs attentes ne sont pas satisfaites. A l’opposition d’imaginer, avec les acteurs du secteur, les alternatives d’une loi qu’il faudra en grande partie abroger dès 2017.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier
commenter cet article

commentaires

lejeune 15/01/2016 17:34

Je ne comprends pas votre opposition au tiers payant automatique. Il y a des modestes retraités qui n'ont pas les moyens de se faire soigner et surtout les remboursements sont trop tardifs. Aller chez le médecin n'est pas un loisir pour tout le monde, il ne faut pas croire qu'on a que ça à faire. Je vote à droite et je suis pour.

Jean-Paul Fournier