Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 09:59

Cette Féria de Pentecôte 2010 est un véritable feu d’artifice aux centaines de couleurs qui va illuminer la Ville de Nîmes durant 6 jours intenses de fêtes.

 

Le bleu est sans nul doute la couleur de l’ouverture de cette Féria avec une pégoulade sous le signe de l’histoire de la toile denim, qui vît le jour dans la Cité au XVIIIème siècle.

 

Le sable blanc des arènes antiques sera, comme chaque année, le cœur de la fête avec une temporada de grande qualité. Nîmes, première piste de France, va encore une fois accueillir les plus grands maestros du moment et des élevages de renom. Je pense, par exemple, à la venue des redoutables Miura, au mano à mano Condé-Morente de la Puebla, ou la présence des grandes figures du moment tel qu’Enrique Ponce, El Juli, Juan José Padilla, Castella ou Daniel Luque.

 

La Féria 2010 c’est également le noir des masques africains que présente le Musée des Cultures Taurines, dans une exposition originale consacrée à la représentation du taureau dans l’art d’Afrique noire. 


Le cheval sera aussi de la fête avec des représentations de l’Ecole Royale Andalouse d’art équestre dans cet écrin vert que constitue, en plein centre ville, le Jardin de la Fontaine.

 

La Féria de Pentecôte, ce sont, comme chaque année, les multiples couleurs de la foule qui assiste, au détour d’une rue du centre historique, aux différentes animations : fanfares, danses, spectacles, courses de chevaux camarguais et concerts devant la Maison Carrée avec la venue d'Olivia Ruiz.

 

Comme chaque année, Nîmes va devenir le lieu d’une fête immense, belle et populaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier