Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 16:04

C’est avec une immense tristesse que j’ai appris la disparition, aussi subite qu’inattendue, de Philippe Seguin. La France vient de perdre un Homme d’Etat dont la force de conviction et la droiture ont constitué pour beaucoup d’entre nous un exemple à suivre.

 
C’est une voix forte qui s’est éteinte, celle d’un homme qui a su donner corps aux valeurs fondamentales de notre République et qui ne transigeait pas sur les questions essentielles qui fondent l’unité de notre Nation.
Je perds pour ma part un ami, un ami proche avec lequel j’ai partagé de nombreux combats politiques et des moments de joie et de bonheur lorsqu’il venait notamment à la feria de Nîmes.

 
Notre ville perd aussi un Nîmois de cœur. Philippe Seguin, fut élève du Lycée Daudet et de l’école normale d’instituteurs de Nîmes. Dans la préface qu’il m’a fait l’honneur de consacrer à mon ouvrage Confidences au cœur de Nîmes il écrivait : « J’ai vécu à Nîmes quelques-unes des plus belles heures de ma vie. J’ai aimé cette ville, ses richesses, ses contradictions, son passé… J’y reviens régulièrement, pour marcher sur des traces chères à mon cœur… ».
Nîmes Olympique perd également un de ses plus fervent supporters, puisqu’il écrivait : « J’ai vibré à Jean-Bouin aux prouesses de Salaber, Constantino, Skiba, Rahis et autres Barlaguet, magnifiquement emmenés à l’époque par ce cher Kader Firoud. »

 
J’espère que son sens de l’Etat et du service public continuera à guider, par sa valeur d’exemple, l’action de tous les responsables politiques.
J’adresse à sa famille toute mon affection et mes plus profondes condoléances.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article

commentaires

Raju Chaumont 07/01/2010 18:20


Je suis sous le choc de cette annonce  et je vais prier pour son ame


Jean-Paul Fournier