Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 10:05

Quelle surprise de découvrir ce lundi 14 décembre, dans la rubrique culture du Figaro, un titre racoleur à la manière des magazines people sur « Le scandale de la Maison Carrée » à propos de la valorisation touristique du patrimoine antique de Nîmes !

 

Le vrai scandale de la Maison Carrée, ce n’est pas celui que vous dénoncez, Monsieur GOETZ, mais c’est l’abandon dans lequel se trouvait ce monument unique avant que je ne décide, non d’un simple « nettoyage extérieur » comme vous l’écrivez dédaigneusement, mais d’une restauration exemplaire menée avec la Direction du Patrimoine et de l'Architecture du Ministère de la Culture.

 

Une opération d’envergure qui aura duré quatre ans, pour un budget de plus de trois millions et demi d’euros et avec la contribution de maçons-tailleurs de pierres et restaurateurs de sculptures hautement qualifiés, ceux-là même qui ont travaillé à la restauration du Château de Versailles.

 

Est-ce cela que vous appelez défigurer un des fleurons du patrimoine mondial de l’architecture romaine ?

 

Vous vous rêvez en citoyen romain pénétrant dans un temple immuable. Mais, c’est tout bonnement méconnaître l’histoire même de ce monument.

 

Aujourd’hui, sa cella n’a rien à voir avec ce qu’était le temple dans l’Antiquité, car ce lieu, dédié aux Petits-fils d’Auguste, « Princes de la Jeunesse » n’a été un temple romain que pendant 400 ans. Il a ensuite été une maison d’habitation, puis une écurie, une chapelle, un musée lapidaire au 19ème… Quand on convoque l’Histoire, comme vous prétendez le faire, encore faut-il la connaître ou, pour le moins, avoir pris la peine de consulter les panneaux qui la décrivent à l’entrée du Monument !

 

Oui, nous avons fait le choix de proposer une visite virtuelle et pédagogique (sans toucher à la structure du bâtiment), comme cela est proposé depuis de nombreuses années à l’abbaye de Cluny, et plus récemment au Château de Tiffauges ou à la Chartreuse Pontificale de Villeneuve les Avignon, monuments gérés, ne vous en déplaise, par des structures publiques.

 

Je ne vous conteste pas la liberté de critiquer le scénario du film qui retrace l’Histoire de Nîmes, à travers des « héros » emblématiques, sur la base d’un travail ayant reçu une validation scientifique auprès d’historiens de l’Université de Nîmes, d’archéologues et de chercheurs du CNRS. Il a au moins l’avantage de présenter l’intérieur du temple tel qu’il pouvait être dans l’antiquité.

 

Ce choix a surtout l’immense mérite d’avoir conduit les Nîmois à redécouvrir leurs monuments et à focaliser l’intérêt de 150.000 visiteurs par an sur notre patrimoine.

 

Non, nous « n’abêtissons » pas les visiteurs, bien au contraire, nous tentons de rendre la culture et le patrimoine accessibles au plus grand nombre.

 

Quel sens, quelle pédagogie offririons-nous si, en suivant vos recommandations, nous exposions « des trésors archéologiques » sans lien avec l’histoire de ce site, mais simplement sur le modèle des empilements de collections des Musées du 19ème siècle ? Notre ambition est autre et si vous vous étiez donné la peine de vous intéresser à la politique culturelle de Nîmes, vous sauriez qu’outre la restauration de la Maison Carrée, nous réalisons un Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine ; nous avons lancé une phase expérimentale de restauration des arènes et nous nous sommes engagés dans la création d’un Musée de la Romanité.

 

Alors, oui, je veux bien être jugé à l’aune de ces projets.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article

commentaires

geneviève Clamens 25/12/2009 20:14


Oui, vraiment..BIEN répondu, -


Jean-Paul Fournier