Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 15:23

La nomination, hier, en fin d’après-midi, de Christine LAGARDE, à la tête du Fonds Monétaire International est une très bonne nouvelle. Non seulement, cela permet, pour la première fois, à une femme d’accéder à ce poste prestigieux, mais c’est aussi une belle victoire pour la France. Il faut dire que cette Ministre combative avait toutes les qualités pour remplir les fonctions de Directeur général du FMI.

 

En effet, durant 6 ans, Christine LAGARDE a prouvé, comme serviteur de l’Etat, sa capacité à négocier, à réformer, à faire aboutir des dossiers souvent très délicats. Après avoir été nommée Secrétaire d’Etat au Commerce extérieur et effectué un bref passage au Ministère de l’Agriculture, elle a été, durant 4 ans, un excellent Ministre de l’Economie. Cette durée, inégalée à un tel poste depuis les années 60, est d’autant plus remarquable que l’économie française a subi la crise économique  la plus rude de l’après-guerre.  

 

Par son action, Christine LAGARDE a donné à la France les moyens d’adoucir un peu les effets négatifs de la dépression, notamment pour les plus fragiles, tout en continuant de nécessaires réformes, indispensables à l’adaptation de notre économie, afin de bien amorcer la sortie de crise. D’ailleurs, de nombreux économistes ont souligné les performances de la France qui a mieux traversé la crise que ses voisins. 

 

J’ai pu moi-même apprécier, au Sénat, sa détermination, sa parfaite connaissance des dossiers, son engagement en faveur de l’intérêt général de son pays.

 

Sa désignation au FMI s’est faite dans un réel consensus. Désormais, Christine LAGARDE va devoir continuer la mutation de l’économie mondiale, notamment en renforçant la régulation. Mais l’un des enjeux les plus urgents sera, sans nul doute, la stabilisation de la zone euro et la réduction des menaces qui visent la monnaie unique européenne. Je suis persuadé que cette ancienne avocate, qui dirigea un temps le plus gros cabinet du Monde, saura user de tact et d’autorité pour mener à bien ces vastes chantiers.        

 

La France perd l’un de ses meilleurs Ministres. L’économie mondiale gagne un serviteur déterminé et une femme de dialogue.   

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier