Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 14:32

Il est indéniable que les diplomaties occidentales apparaissent quelque peu dépassées, voire parfois désemparées face aux multiples bouleversements qui touchent le Maghreb et le Proche Orient. Il faut dire que pendant des décennies, la démocratie a été souvent absente du jeu politique de ces pays.

 

Aujourd’hui, l’échiquier politique du sud du bassin méditerranéen est en train d’être totalement remis en question. Le chômage et la misère, favorisés par la crise économique et l’augmentation des prix des matières premières, sont sans nul doute les deux éléments de fonds qui expliquent ces évolutions. Mais il ne faut pas oublier que la jeunesse, qui compose une grande proportion du corps social de ces pays, et les médias, au premier chef desquels les réseaux sociaux d’internet, ont constitué les déclencheurs de ces révoltes de grandes ampleurs.

 

Nous ne pouvons que nous réjouir de cet élan démocratique, qui pointe son nez, de la Tunisie, à l’Egypte, en passant par l’Algérie ou le Yémen et maintenant la Libye. Dans ce processus délicat, mais nécessaire, il convient à la France de jouer pleinement un rôle d’accompagnateur des revendications de l’aspiration des peuples à disposer de leur destin.

 

J’ose espérer à terme que ces bouleversements permettront d’accorder un nouveau sens au dialogue entre le nord et le sud de la Méditerranée, pour enfin donner de la matière au processus de Barcelone et à l’Union pour la Méditerranée.      

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier