Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 17:09

NS.jpgLa franchise est une idée neuve dans cette campagne électorale. Hier, le candidat Nicolas SARKOZY a présenté, son programme détaillé pour une France plus forte. Dans un document très clair, intitulé « la Lettre au Peuple français », le Président de la République donne sa vision d’une Nation moderne, intégrée dans une Union européenne renforcée, ouverte sur le Monde. Ce qui peut surprendre à la lecture de ce texte, c’est l’honnêteté avec laquelle Nicolas SARKOZY dépeint la situation de notre pays et propose les solutions concrètes, parfois un peu douloureuses, pour sortir de la crise. En effet, les dangers, pour les Etats, du déséquilibre budgétaire à long terme dans un contexte continental totalement bouleversé, sont clairement connus. Après la Grèce, l’Irlande et le Portugal, l’Espagne semble désormais subir les conséquences de la crise des dettes souveraines. La France, comme ses voisins, ne peut échapper à des prises de décisions fortes.

 

Alors c’est vrai, le programme de Nicolas SARKOZY manque sûrement de mesures gadgets qui plaisent tellement à certains commentateurs parisiens et qui permettent parfois de caricaturer un programme en bon mot ou en une seule phrase choc. Aujourd’hui, il n’est pas tombé dans cet atavisme partagé par de nombreux prétendants à la magistrature suprême. Il semble bien que le candidat de la France forte ait saisi toute l’ampleur de la tâche à accomplir. En axant son programme sur la compétitivité, la rigueur et les valeurs, le Président sortant a décidé d’avoir un discours de vérité, qui ne cache aucune difficulté aux Françaises et aux Français. Ses propositions budgétaires permettent d’envisager un retour à l’équilibre de nos finances publiques dès 2016, grâce à une baisse sans précédent des dépenses publiques et une augmentation raisonnable et provisoire du taux d’imposition, notamment pour les classes les plus aisées. Cette exigence va nous permettre de respecter les engagements européens, mais aussi et surtout de préserver les générations futures.

 

Le Premier ministre François FILLON avait dit, dès 2007, qu’il était à la tête, je cite : « d’un Etat en faillite ». Ce tableau assez sombre n’était pas loin de la réalité. Nous nous devons de continuer à réformer la France, à maîtriser l’embauche des fonctionnaires, à réduire le train de vie de l’Etat, des comptes de la Sécurité sociale, sans oublier ceux des collectivités territoriales. La Ville de Nîmes a d’ailleurs démontré, dans ce domaine, et depuis 10 ans, qu’il était possible de suivre cette voie, sans augmenter les impôts et en continuant à investir pour l’avenir.

 

Toutefois, Nicolas SARKOZY n’oublie certainement pas dans son programme de renforcer la compétitivité de la France, favorisant ainsi, à moyen terme, la sortie de crise et facilitant donc le retour à la croissance et l’amélioration du marché du travail. Avec le transfert d’une partie des charges patronales vers la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA), c’est la solidité de nos entreprises qui est renforcée et le « produire en France » qui est facilité.   

 Photo-050-copie-1.jpg

A l’opposé, le candidat socialiste est dans un déni total de réalité. Dans tout son programme il ne fait aucune référence à la crise et propose à tout va, sans tenir compte du contexte européen et mondial. Il continue à projeter la suppression de la réforme des retraites, l’embauche massive des fonctionnaires, l’augmentation inconsidérée des minimas sociaux, la création de 150 000 emplois d’avenir, sans prévoir clairement le financement de ces décisions. Sûrement est-ce la conséquence néfaste du parcours de l’extrême gauche dans cette campagne et de sa surenchère permanente, mais Monsieur HOLLANDE n’est pas raisonnable en imaginant pouvoir passer entre les gouttes de la rigueur. L’heure est grave et toutes ces propositions risquent de fragiliser les finances de la France et donc d’augmenter sensiblement les taux d’intérêts auxquels elle emprunte sur le marché mondial. Aujourd’hui, je le dis clairement le programme de François HOLLANDE, en cachant la vérité, laisse présager le pire pour notre pays. 

 

Je vous invite à consulter la "Lettre aux Peuple français" en cliquant sur le lien suivant :

 

http://www.lafranceforte.fr/lettreauxfrancais/

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Engagements
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier