Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 18:22

Même si l’annonce faite par l’une des trois grandes agences de notation financières mondiales est préoccupante, elle doit être tout de même largement relativisée. Il faut d’abord souligner le fait que les deux autres agences maintiennent, pour l'instant, la note la plus élevée à notre pays, ce qui démontre que notre capacité à rembourser nos créanciers reste une valeur sûre. Parallèlement, l’absence de réaction de la part des marchés démontre la confiance que garde le milieu de la finance envers la France. Toutefois l’enjeu important n’est certainement pas la note, mais le coût de l’emprunt et force est de constater que les taux, d’intérêt restent pour notre pays, relativement bas.

 

L’annonce de vendredi dernier doit simplement continuer à nous faire prendre conscience du danger d’une dette publique toujours plus importante, fruit de plus de 30 années de déficit budgétaire. La politique de la France ne se fait pas à la corbeille, comme disait le général de Gaulle. Pour y parvenir, nous devons réduire notre accoutumance à la dépense publique systématique. Dans un contexte mondial totalement transformé, nous devons renforcer les capacités de la France à être compétitive, tout en réduisant les dépenses de fonctionnement. C’est ce qu’a commencé à réaliser le Gouvernement de François FILLON, sous l’impulsion de Nicolas SARKOZY, en augmentant l’âge de départ à la retraite, en ne remplaçant pas un fonctionnaire sur deux ou en engageant la révision générale des politiques publiques. Il faut ajouter à ces décisions courageuses et parfois impopulaires, les mesures en faveur des entreprises de notre pays, je pense, notamment, à la suppression de la taxe professionnelle, au crédit d’impôt recherche ou à la défiscalisation des heures supplémentaires.   

 

Aujourd’hui, pour porter ses fruits, cette politique doit continuer et même être amplifiée. Je fais confiance à notre futur candidat, pour porter cette vision d’une France moderne et forte. Je doute en revanche que François HOLLANDE, qui n’a jamais rempli de fonction ministérielle et qui est à la tête du département le plus endetté de France, soit à la hauteur des enjeux de la Nation.        

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier