Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 17:15

Le patrimoine romain fait la fierté de Nîmes. Il est une composante importante de l’identité locale, mais aussi de son attractivité et de son dynamisme touristique et, donc, économique. Ainsi, la création d’un vaste Musée de la Romanité, écrin de l’ensemble de la magnifique collection archéologique nîmoise, est une nouvelle étape de notre politique dans ce domaine, qui fait suite à la création du Secteur sauvegardé, à la restauration de la Maison Carrée et au démarrage de la valorisation de nos Arènes.   

 

Je rappelle que l’actuel Musée archéologique détient des richesses immenses, qui en font un établissement reconnu dans le monde entier pour ses épigraphies, ses sculptures ou encore ses mosaïques. La présentation, dans la Chapelle des Jésuites, des vestiges découverts sur les fouilles des allées Jaurès, ont démontré l’engouement des Nîmoises et des Nîmois, pour ce qui constitue un héritage concret de leur histoire. Ainsi, il nous est apparu parfaitement cohérent de trouver un lieu emblématique pour présenter toutes ces collections.

 

Après plusieurs discussions, nous sommes convenus d’installer ce futur Musée, sur la friche de l’Îlot Grill, pour permettre à sa façade de tutoyer celle de l’amphithéâtre bimillénaire, qui en fait l’un des plus beaux monuments au Monde. Je souhaite désormais qu’à cet emplacement stratégique, au cœur de Nîmes et d’un secteur totalement requalifié par le projet AEF, situé sur le tracé de la première ligne du Transport en Commun en Site Propre, la Ville bénéficie d’un nouveau bâtiment public, à l’architecture audacieuse. Cette démarche doit souligner à nouveau, près de 20 ans après l’ouverture de Carré d’Art, le génie nîmois qui fait dialoguer, avec beaucoup d’esthétisme, les édifices antiques et les réalisations modernes. Parallèlement, cette réalisation est un nouvel argument de poids dans notre démarche pour obtenir le classement de nos monuments romains sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco.

 

Aujourd’hui, le projet, qui doit faire cohabiter un musée, des espaces d’accueil et de restauration, un centre de documentation et des ateliers pédagogiques, à l’attention des nouvelles générations, aborde une étape décisive. En effet, en avril 2012, le jury, composé d’élus et d’experts, doit prendre une décision importante et définitive, en choisissant l’architecte du futur bâtiment, dans le cadre d’un concours international, ce qui devrait permettre de poser la première pierre d’ici la fin de l’année 2013.

 

Au-delà de cette réalisation phare, l’acquisition prochaine, par la Ville, des locaux du CHU, situés rue Ruffy, nous amènera désormais à réfléchir, pour les années à venir et dans la concertation, à un nouvel aménagement de tout ce secteur du centre ville, pour en faire, dans un souci de l’intérêt général, un nouveau pôle important pour la vitalité nîmoise. 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Engagements
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier