Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 18:54

De manière assez démagogique, François HOLLANDE a fait toute sa campagne électorale en opposition radicale avec Nicolas SARKOZY, en prônant une présidence normale et modeste. Elu Président de la République, il a immédiatement cherché à démontrer que le pouvoir avait changé et qu’il se tenait au dessus des parties, en arbitre des institutions.

 

Il n’aura pas fallu un mois pour que le nouveau Chef de l’Etat renie ses promesses. Il s’était pourtant ainsi juré de ne pas s’impliquer dans la campagne des élections législatives et de ne pas mélanger sa vie privée avec la vie publique. Pourtant, sur ces deux points, en quelques heures, il est revenu sur ses engagements qui étaient au fondement même de sa présidence. En effet, le soutien de sa compagne à l’un des postulants de ces élections, opposé à la candidate officielle du PS, est une démarche d’autant plus étrange qu’elle a obligé le Premier Ministre en personne, à la commenter à la télévision, à l’instar d’un conseiller conjugal.

 

Dans cette histoire, le plus étrange est sans nul doute l’absence de réaction du Président de la République, qui renforce un peu plus le sentiment de cacophonie, de malaise et de défaut d’autorité au plus haut sommet de l’Etat. J’ajoute que, contrairement à ses prédécesseurs et à ses propres engagements, François HOLLANDE s’est impliqué comme jamais dans la campagne des élections législatives, en faisant même parvenir un soutien officiel écrit à l’une des candidates socialistes, Ségolène ROYAL.

 

Je ne fais pas de procès d’intention à Monsieur HOLLANDE. Je fais tout de même remarquer qu’il n’est plus chef d’un exécutif local. Cette histoire peu glorieuse, nuit à l’image du Chef de l’Etat et de la République en général. En effet, quand on a fait de la vertu, par démagogie et par opportunisme, l’alpha et l’oméga de sa présidence, on se doit d’avoir une démarche totalement exemplaire au sommet de l’Etat.

 

A quelques heures du deuxième tour des élections législatives, cette affaire malheureuse me conforte dans mes convictions. Ce dérapage de forme symbolise les risques de la Présidence de François HOLLANDE. Sur le fond, les mesures, encore floues, exigent la plus grande vigilance. Nous devons tout faire pour constituer une opposition forte au nouveau pouvoir. Je vous invite donc à soutenir dimanche les candidats UMP-Nouveau Centre, à Nîmes et dans le Gard. 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Point de vue
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier