Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 20:11

100_8424.jpgUne nouvelle fois, en tant que Maire de Nîmes, première place taurine de France, mais également en tant que Sénateur, Vice-président de la section tauromachie du groupe d’étude sur l’élevage, je me devais d’être au côté des Aficionados pour soutenir une passion commune, un patrimoine et même une source d’inspiration pour tout un pan de la pensée occidentale, aussi bien en France avec Henry de Montherlant, René Char, Edouard Manet ou Georges Bizet, qu’à l’étranger avec Ernest Hemingway, Salvador Dali ou Luis Buñuel sans oublier Pablo Picasso.  

 

C’est avec fierté que nous avons pu, lors de ce rassemblement populaire, qui s’est tenu sur le parvis des Arènes, devant la statut de Nimeño II, rappelé l’importance de cette tradition, désormais classée au patrimoine culturel et immatériel de la France par le Gouvernement de la République. Cette démarche permet également de consacrer un spectacle populaire, mais aussi toute une filière agricole indispensable pour la survie de la race bovine des taureaux de combat et la préservation d’une réelle biodiversité que l’on retrouve aussi bien dans les élevages extensifs d’Espagne, que dans ceux du sud de la France, notamment en Camargue.   

 

Le fait taurin revêt, à Nîmes plus qu’ailleurs, une dimension toute particulière. Le témoignage le plus symbolique est sans nul doute la présence, sur la façade de notre amphithéâtre bimillénaire, de deux avant-corps de taureaux jaillissant de la porte impériale. Cela témoigne d’une passion taurine vive depuis 20 siècles, qui a forgé, à travers les ans, nos racines, notre culture et notre identité, permettant au 19ème siècle une implantation rapide et évidente de la tauromachie espagnole.

           

La mobilisation citoyenne de ce vendredi a eu pour but de continuer à promouvoir une identité culturelle et artistique, que nous ne voulons en aucun cas voir disparaître sous la pression d’une minorité ou par un quelconque diktat venu de Bruxelles ou d’ailleurs. 

  

Ainsi, je le répète une nouvelle fois, la Ville de Nîmes confirme pleinement son soutien à la culture taurine méditerranéenne et affirme son attachement indéfectible à la corrida qu’elle considère comme partie prenante du Patrimoine immatériel et artistique de l’Humanité. J’appelle tous les aficionados à continuer à fréquenter les Arènes en masse.

 

A ce titre, j’ai vraiment apprécié la solennité avec laquelle nous avons manifesté en très grand nombre ce vendredi autour des Arènes. Cette démonstration symbolique et calme constitue pour moi la meilleure réaction que nous puissions avoir face aux provocations de certains.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Engagements
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier