Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 07:00

A l’initiative des communistes et du Front de gauche, le Sénat vient donc d’adopter une loi d’amnistie des « délits et sanctions pour des faits commis lors de mouvements sociaux », c'est-à-dire des faits de casse et de vandalisme. Cela dépasse l’entendement sur le fond et sur la forme. Un affront à la République.  

 

Sur le fond, la majorité de gauche reconnait et légitime la violence, les atteintes aux biens et aux personnes comme partie intégrante de l’action syndicale. Est-ce cela leur République sociale ? Sur le fond encore, l’Etat PS- PC divise une nouvelle fois la France et les Français. Dans cette course effrénée à la politique de classe il différencie les syndicalistes salariés couverts par l’impunité et les syndicalistes non salariés, agriculteurs, profession libérales qui ne le seraient pas. Est-cela leur égalité républicaine dont ils se gargarisent à longueur de discours ? La liberté syndicale est sacrée. La gauche par son outrance vient de la désacralisée.

 

Sur la forme, c’est un coup terrible de plus que ce gouvernement et la gauche porte à la crédibilité de la France, à ceux du monde civilisé qui souhaiterait investir dans un pays qui se voulait être un Etat de droit, un pays civilisé avec des règles communes pour tous.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article

commentaires

granger 02/03/2013 22:11


C'est vraiment lamentable!!!!

Jean-Paul Fournier