Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 17:02

La disparition du colonel Kadhafi est un fait marquant et positif pour la démocratie dans le monde et pour le peuple libyen. Elle permet de mettre un point final à plus de 40 ans de tyrannie, de cruauté, de violence et de répression.

 

Même si on aurait pu espérer un procès du dictateur, cette information permet de tourner définitivement une page de l’Histoire de la Libye, qui va pouvoir ainsi choisir son destin et jouir pleinement de ses ressources. Désormais, c’est au Conseil national de transition d’assumer l’évolution démocratique du pays et d’organiser des élections libres, comme cela se déroule actuellement en Tunisie.

 

Je suis persuadé que les nouveaux dirigeants sauront accompagner ses évolutions. La France, qui a été en pointe, dès le mois de mars, via les positions volontariste et courageuse du Président de la République, pour aider militairement les opposants à Mouammar Kadhafi, est à la disposition des nouvelles autorités pour épauler techniquement cette transition démocratique. Je le rappelle d’ailleurs une nouvelle fois, notre pays, grâce à l’action de Nicolas SARKOZY, a joué un rôle diplomatique et logistique majeur qui fait honneur à son Histoire et à sa perception du monde.

 

Mes fonctions de membre actif de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat me permettent régulièrement de me pencher sur les évolutions géopolitiques du monde, notamment en Afrique. J’avais d’ailleurs, dans le cadre d’une question écrite posée au Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères, Alain JUPPE, souligné toute l’ambigüité de la visite en France de Paul KAGAME, Président du Rwanda, qui avait porté, à l’égard de notre pays, des accusations graves.   

 

Ainsi, je pense que la disparition de celui qui se faisait appeler le guide est une nouvelle étape de l’évolution démocratique de l’ensemble du monde arabe. Elle doit servir d’exemple à tous les dictateurs encore en fonction, en les poussant à entamer des réformes profondes et à envisager un départ d’un pouvoir sans partage occupé parfois depuis plusieurs décennies.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier