Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 08:34

Comment expliquez-vous la défaite de Nicolas Sarkozy, cinq ans après une si brillante élection ?

Il a tenu la plupart de ses engagements de 2007,effectué des réformes  parfois impopulaires mais notre électorat n'a pas compris qu'il appelle des ministres socialistes au gouvernement ou qu'il remplace Philippe Seguin par un socialiste. Je pense aussi que, sur la sécurité et l'immigration, nous n'avons pas été très bons. On a parlé de sécurité et en même temps on a retiré des policiers. Son style a peut-être irrité aussi, d'autant plus que les médias l'ont massacré. Pourtant, je pense que Nicolas Sarkozy a été un bon Président et, avec deux millions de votes blancs, Hollande n'a pas été élu par la majorité des Français.

 

Le score de François Hollande à Nîmes vous inquiète-t-il ?

Pas du tout, c'est une élection nationale. Et il ne fait pas un très bon score dans le Gard. Dans quatre circonscriptions sur six, Sarkozy arrive en tête.

 

Ce résultat ne vous incite-t-il pas à annoncer plus tôt vos intentions pour les municipales de 2014 ?

Pourquoi ? J'attends que Damien Alary soit un peu courageux, contrairement à la primaire PS où il n'a pas voulu choisir. Qu'il dise s'il est candidat à Nîmes et j'annoncerai ma candidature tout de suite. Ce serait un beau challenge.

 

Yvan Lachaud et les centristes ont parfois leurs états d'âmes. Ne devez-vous pas solidifier votre majorité municipale ?

Yvan Lachaud? Il a tout voté depuis onze ans et le groupe Nouveau centre fait son boulot. Je n'ai pas de problème avec Lachaud. On ne se voit pas tous les jours, mais c'est normal, il est président d'un groupe d'un peu plus de vingt députés. Dans son comportement local, il peut y avoir un peu d'opportunité mais si je me représente en 2014, il aura toute sa place sur ma liste. Par ailleurs, j'ai été conseiller général pendant vingt ans, j'ai vu les manœuvres de Baumet, Journet et Alary qui sont tenus en laisse par le PC; les rapports entre UMP et centristes, ça n'a rien à voir.

 

La division UMP-Nouveau centre aux législatives sur la 6ème circonscription fait quand même mauvais effet...

On n'est pas toujours d'accord sur la démarche nationale, mais hier soir, à Paris, la commission d'investitures UMP-NC aux législatives devait décider qu'il y aurait deux candidats d'union à Nîmes : Franck Proust sur la 6ème et Yvan Lachaud sur la 1ère. Je n'ai jamais cru à la candidature de Thierry Procida. Yvan Lachaud a défendu la cause de son candidat, ça fait partie du jeu politique, mais j'avais dit gentiment à Thierry Procida de ne pas user ses chaussures sur cette circonscription.

 

Aux législatives, la perspective de triangulaires vous inquiète-t-elle?

On va faire en sorte qu'il n'y en ait pas. Le FN devra réaliser plus de 12,5% des inscrits, ce n'est pas fait. Je pense qu'on est en mesure de gagner ces élections, notamment parce que les Français savent qu'il y a un risque de concentration de tous les pouvoirs par le PS. Ce ne serait pas bon.

 

Que dites-vous aux candidats UMP qui seraient tentés par des alliances avec le FN ?

 

Lundi, le bureau politique national de l'UMP a été très clair. Il n'y aura Pas d'accord. Jamais. Même si ça passe par la perte de sièges. Je crois Que nos députés ont fait du bon boulot et je suis sûr que le score du FN va se dégonfler automatiquement aux législatives.

 

Sur la 1ère circonscription, êtes-vous prêt à demander le retrait de Jacques Bourbousson ?

Je suis prêt à jouer l'intermédiaire. Il faut qu'on se voie avec lui et Yvan

Lachaud.

 

Comment voyez-vous l'avenir de l'UMP? Y a-t-il un risque d'implosion?

Non, je crois qu'il faut accepter les courants. Ça marche au PS, c'est vrai

qu'on est encore resté trop RPR à l'UMP. Après, il faut peut-être que le centre se recrée.

 

Parmi les leaders potentiels, Copé, Fillon et Juppé, avez-vous une préférence?

Jean-François Copé a fait un excellent travail au sein de l'UMP. Fillon a été un très bon Premier ministre, mais il doit être élu député et il doit être candidat à Paris. Quant à Juppé, je pense qu'il pourrait apaiser les choses, c'est un recours.

 

Souhaitez-vous rester secrétaire départemental de la future UMP ?

Ça fait seize ans qu'Alain Juppé m'a nommé à ce poste, au RPR d'abord,

puis à l'UMP. Il faudra bien songer à préparer des gens pour l'avenir, mais je vais peut-être faire l'affaire une fois de plus. 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Actualité Politique
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier