Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 17:20

Le Président de la République a prouvé une nouvelle fois, le temps d’une intervention télévisée, qu’il n’avait décidemment pas les épaules pour diriger notre pays. Lui qui voulait éteindre l’incendie de « l’affaire Leonarda » n’a fait que l’attiser. Lui qui voulait prouver qu’il était le chef du gouvernement, est devenu la risée de l’Europe.

 

Tantôt décrié, tantôt humilié, François HOLLANDE le mal-aimé trône sur un piédestal fissuré, proche de l’effondrement. « L’affaire Leonarda », comme il convient de l’appeler, est aujourd’hui une affaire d’État résumant à elle seule les 18 premiers mois de présidence : indécision, manque de cap, manque de crédibilité et courage.

 

L’amateurisme dont fait preuve François HOLLANDE traduit un profond déni du Président pour les institutions du pays. Ce fait du prince me conduit, malheureusement, à me questionner sur le crédit à accorder au roi HOLLANDE qui, à défaut de garantir la loi, s’assoit dessus lamentablement. A travers cet aveu de faiblesse, François HOLLANDE ouvre grand les portes de la France et, par la même occasion, celles de l’immigration.

 

A vouloir faire plaisir à tout le monde à chercher en permanence la synthèse comme il le faisait en tant que Premier secrétaire du Parti Socialiste, François HOLLANDE ne porte toujours par les habits de Chef de l’État et mécontente l’ensemble des Français qui ne se reconnaissent plus en celui qui voulait être “ Président de tous les Français “. Aujourd’hui, François HOLLANDE n’est pas Président de la République mais chef des couacs en série, chef sans cap ni autorité.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Point de vue
commenter cet article

commentaires

Françoise Granger 21/10/2013 22:36


Il s'agit de donner une critique argumentée.


FH a laissé planer un doute sur le travail des administrations qui ont traité le dossier. C'est inadmissible. Il a proposé (passant outre les enquêtes de ces administrations) une solution qui ne
s'inscrivait pas dans la loi de la République. N'a-t'il pas à sa disposition des bureaux entiers de petites mains pour le garder de ce genre de bourde, ou bien est-il décidément dans l'illusion
de sa toute puissance(de la bonne pensée de gauche) au point de perdre pied complètement? C'est absolument effrayant....

hassoun robert 21/10/2013 17:33


ce n'est pas que le Président ! son Premier Ministre et de nombreux Minitres sont la risé du peuple,contraditions ,critiques entre eux , démission d'une jeune femme qui a osé dire la vérité.
Fabius qui rend hommage à un meurtrié ETC.ETC.


Robert HASSOUN

jean-paul fournier 22/10/2013 09:16


Merci Robert pour tes propos


Jean-Paul Fournier