Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 17:51

Déjà, à l’occasion du débat d’orientation au Conseil de l’Union européenne consacré à l’agriculture du 28 novembre dernier, nous pouvions sentir un vent favorable se lever. La plupart des ministres chargés de ce dossier avaient, de manière très motivée, confirmé leur opposition à la fin des droits de plantation pour la vigne, donc à une dérégulation totale, sur le plan de l’offre, du marché du vin, prévue pour 2016.

 

Je m’étais moi-même exprimé contre cette perspective, au niveau national, à la tribune du Sénat et je sais que Franck PROUST suit attentivement ce dossier au Parlement européen. C’est donc avec une grande satisfaction que j’ai appris, le 14 décembre dernier la décision du Comité ad-hoc, intitulé « Groupe à Haut Niveau européen  sur les droits de plantation », qui a validé le principe d'un système de régulation des productions viticoles, pour toutes les catégories de vins et pour tous les États Membres.

 

Ce 19 décembre, à l’heure où j’écris ces lignes, les ministres européens, réunis pour évoquer la réforme de la PAC, peuvent désormais travailler dans le détail concret des préconisations du Comité. C’est l’ensemble de la filière viticole et vinicole qui attend les conclusions de cette réunion augurant de la proposition de règlement portant organisation commune des marchés des produits agricoles. C’est aussi un dossier d’importance pour les élus, comme moi, dont les territoires oeuvrent à l’excellence du vin français.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Engagements
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier