Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 15:14

L’accord négocié par les 27 pays membres de l’Union européenne, au sommet de Bruxelles, est une grande nouvelle pour l’avenir du continent et le renforcement de son économie, au cœur d’une crise, dont on découvre, chaque jour un peu plus, l’ampleur et la gravité.

 

Dans cette démarche, le volontarisme du Président de la République a pleinement joué. Loin des sarcasmes de certains, qui laissent entendre que l’Europe serait sous l’emprise d’une Allemagne prédominante, je pense que les décisions prises en commun ne sont que le fruit du dialogue entre les Nations, ce qui est, après tout, l’essence même du défi européen. En tous les cas, force est de reconnaitre que le moteur franco-allemand a, une nouvelle, joué un rôle prépondérant pour trouver le modus vivendi nécessaire.

 

Les propos qu’a eus le Chef de l’Etat, hier soir, à la télévision ont permis de nous expliquer, de manière très pédagogique, les décisions européennes et de dire la vérité sur le situation économique et budgétaire française, qui, dans un système mondialisé, subi de plein fouet la crise mondiale. J’ai apprécié la détermination et le réalisme du Président de la République, qui n’a pas caché que le destin de la grandeur de la France, passait nécessairement par la poursuite de décisions fortes en matière de réforme de l’Etat et de baisse de la dépense publique, prises depuis 2007.

 

Pour retrouver une croissance solide et durable, la situation actuelle ne laisse plus la place aux décisions hasardeuses et aux expériences financées par le déficit. L’objectif est bien de maintenir notre cadre de protection sociale, de rendre notre économie plus compétitive, de rapprocher le modèle allemand du modèle français et, bien sûr de réduire une dette, qui pèse désormais trop lourdement sur le budget de l’Etat.          

 

La crise change notre quotidien et la France doit prendre conscience des obligations qui sont désormais les siennes pour en sortir. Les propos de Nicolas SARKOZY ont, hier soir, permis sur ce point, de démontrer sa réelle ambition pour notre pays et prouver, une fois de plus, le devoir de transparence indispensable qui doit être désormais la qualité principale d’un Président de la République qui tient le cap. 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Actualité Politique
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier