Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 11:31

Sur le thème du désendettement, le Gouvernement de François FILLON trace sa route. L’objectif annoncé depuis plusieurs années est de faire baisser le déficit budgétaire du pays, pour passer en dessous du seuil des 3% en 2013 et ainsi atteindre l’équilibre à l’horizon 2015.

 

Cette démarche a été rendue nécessaire, alors que ces dernières années la dette de la France a sensiblement été accrue en raison de la grave crise économique, qui a fragilisé lourdement les rentrées fiscales, et l’indispensable plan de relance.

 

Pour atteindre ce but ambitieux, mais raisonnable, le Premier Ministre a fait preuve, avant-hier, d’un réel réalisme politique, en révisant à la baisse les prévisions de croissance pour 2011 et 2012 , puis en annonçant une série de décisions volontaristes pour diminuer les dépenses publiques, augmenter les recettes, sans pour autant fragiliser les outils utiles à la reprise économique.

 

C’est donc un train de mesures équilibrées qui a été décidé pour permettre à la France d’atteindre ses objectifs et garder sa crédibilité financière. Loin des vastes plans de rigueur qu’ont adoptés les pays du sud de l’Europe, le Gouvernement, dans un contexte français bien plus favorable, a montré son réalisme et sa détermination, complétant les actions courageuses prises depuis 2007, comme la réforme des retraites, la révision générale des politiques publiques ou le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

 

La décision de taxer exceptionnellement les hauts revenus a une valeur symbolique forte, prouvant que le Gouvernement n’a aucun tabou quand il s’agit de l’intérêt général.

 

Désormais, chacun attend les propositions de l’opposition en matière de désendettement. Sur ce thème, ses critiques systématiques démontrent un manque de courage politique et la volonté de ne pas affronter la vérité en face, en continuant à toujours avoir recours au déficit public.

 

D’ailleurs, l’honnêteté du plan gouvernemental devrait, je l’espère, faire évoluer quelque peu la position de l’opposition sur la règle d’or, à l’heure même où certains pays européens souhaitent suivre l’exemple allemand et réfléchissent à l’adoption de cette mesure commune de bon sens. Ainsi, la récente décision prise par le Président socialiste du Gouvernement espagnol, José Luis Rodríguez ZAPATERO, de faire voter cette règle, avec le soutien de l’opposition, alors même que le Royaume s’approche d’échéances électorales d’envergures, devrait faire méditer nos socialistes français.  

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier