Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 07:00

Les socialistes français ont toujours entretenu des relations douteuses avec les dictateurs de ce monde. On se souvient des rapports étroits qu’entretenait François MITERRAND avec le « leader maximo », Fidel CASTRO, ou l’homme fort de la Pologne communiste, le général JARUZELSKI. Plus récemment, le PS a eu beaucoup de mal à se désolidariser de différents tyrans liés à l’international socialiste, comme l’ivoirien Laurent GBAGBO, dont le premier défenseur fut un ancien ministre des Affaires étrangères socialiste, Roland DUMAS, qui fit, à ce moment là, honte à la République.

 

En comparant Hugo CHAVEZ, autocrate sud-américain, grand ami de l’horrible Mamhoud AHMADINEJAD, au Général de GAULLE et à Léon BLUM, deux remarquables serviteurs de la France, le Ministre délégué aux Outre-mer, s’inscrit dans cette lignée. L’ancien Président du Conseil, animateur du Front populaire, véritable cible, durant sa carrière, de la presse antisémite, doit se retourner dans sa tombe, quand on sait que CHAVEZ a été accusé par le Centre Simon Wisenthal pour ses propos contre le peuple juif. Par maladresse ou par conviction – on se demande ce qui est le plus inquiétant – Monsieur LUREL a donc commis une faute qui exige une réaction ferme du Premier Ministre, malheureusement encore une fois totalement muet.        

 

La France doit parler à tous les Etats du monde et donc à tous leurs dirigeants. C’est ce qui fait sa grandeur. Une visite d’Etat ou un déplacement sont donc très importants diplomatiquement pour permettre à notre pays d’être audible dans le concert des Nations. Toutefois, ce dialogue permanent ne doit pas nous faire sortir de l’esprit qu’il y a une ligne rouge entre les démocraties et les régimes dans lesquels les libertés ne sont pas garanties. En légitimant un régime vénézuélien plus que critiquable, le Ministre fait le pas de trop qu’il n’aurait pas dû franchir.    

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Point de vue
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier