Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 11:19

Coup de tonnerre pour la République et nouveau coup de semonce pour la pouvoir en place. L’aveu de l’ancien ministre chargé du Budget de la Nation, l’un des postes les plus importants du gouvernement de la France, résonne comme une crise majeure de nos institutions

 

Même si nous devons préserver la présomption d’innocence, la Justice n’étant pas encore passée, les faits rapportés par M. Jérôme CAHUZAC sont plus que graves : mensonge, autorité bafouée et surtout fraude fiscale de la part d’un décideur politique justement chargé de la lutte contre ces fraudes. A l’heure où de nombreux Français souffrent de la crise et doutent, de plus en plus, du crédit de l’exécutif, cette affaire, désormais d’Etat, fragilise un peu plus le Président de la République et son gouvernement.

 

Elle est loin la République exemplaire prônée durant la campagne présidentielle par François HOLLANDE. Elle est loin la justice prise pour prisme de toutes les décisions publiques de ce gouvernement. Ils sont loin les propos du candidat PS, qui souhaitait mettre en place un code de déontologie pour les Ministres. Elle est loin cette gauche moralisatrice qui prônait, parfois à juste titre, souvent par pure hypocrisie, l’éthique en politique. Aujourd’hui, malheureusement, le doute est de mise sur la sincérité de tous les propos de ceux qui ont la lourde charge de guider notre pays dans une période grave. Entre la dissimulation, la naïveté, l’incompétence et le mensonge, il y a fort à parier que les ressentiments de nos concitoyens envers ceux qui nous gouvernent ne pourront que se renforcer.

 

Les dégâts sont profonds. La plaie est béante. Le Président de la République, garant de la cohésion nationale, doit prendre les mesures nécessaires face à l’ampleur de ce scandale, qui ne réjouit personne……a l’exception des mouvements populistes de tous bords, qui surfent sur la contestation systématique.   

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Engagements
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier