Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 11:08

Le Tour de France fait étape aujourd'hui à Nîmes. A la vérité, notre ville vit à l'heure de la "Grande Boucle" depuis la nuit de jeudi à vendredi et cette atmosphère bien particulière aura un prolongement demain matin jusqu'à l'heure du départ de la caravane, puis des coureurs, en direction de Digne.


Je suis tout à fait conscient de la gêne occasionnée à la circulation et au stationnement par le passage de l'épreuve. Mais, j'ai la faiblesse de penser qu'une très large majorité de Nîmois rangera ces inconvénients au chapitre de l'anecdote par rapport à l'importance que revêt pour l'économie locale le fait d'accueillir ce qui demeure l'un des tout premiers événements sportifs mondiaux. Certes, le Tour, cette année encore, connaît quelques épisodes regrettables. Pour autant, le public lui demeure fidèle car il sait faire la part des choses entre une poignée de tricheurs, de plus en plus rapidement identifiés, et tous les autres participants.


Indépendamment de ces soucis, d'aucuns (peu à vrai dire) estiment que le fait d'être ville-arrivée et départ entraîne des dépenses excessives pour les finances communales. Je pense que c'est voir les choses par le tout petit bout de la lorgnette.


Que représentent les quelque 150 000 € versés à l'organisateur (50% à la charge de la Ville et 50 % à celle de la communauté d'agglomération Nîmes Métropole) et les frais de logistique en face des recettes directes générées par la présence des 4 000 personnes composant la "caravane" (des coureurs aux monteurs des structures d'arrivée et de départ) et des dizaines de milliers de spectateurs qui ont "envahi" la ville?


Que représentent ces dépenses, qui permettent d'animer la cité durant plusieurs heures, en face du formidable impact médiatique que le Tour génére? S'il fallait débourser pour obtenir une couverture identique à la télévision, dans les radios et la presse écrite, ce sont plusieurs millions d'euros qu'il faudrait prévoir!


Bienvenue donc au Tour de France...

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier