Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2008 4 17 /07 /juillet /2008 11:09

L'Assemblée nationale a adopté, mercredi 16 juillet, le projet de loi qui impose l'accueil à l'école des enfants de maternelle et de primaire en cas de grève ou d'absence "imprévisible" d'un professeur qui n'a pu être remplacé.

 

Sans attendre cette loi, j'ai proposé au conseil municipal de la ville de Nîmes, qui a approuvé majoritairement la délibération lors de sa séance publique du 15 juillet, de créer et d'organiser un service public local d'accueil des enfants scolarisés dans nos écoles publiques. Il m'est apparu, en effet, que la collectivité ne pouvait pas laisser les parents, qui ont une activité professionnelle, se débrouiller, c'est à dire perdre une journée ou plus de travail pour garder leurs enfants, lors des mouvements de grève dans l'enseignement.


La création d'un service d'accueil constitue une solution préservant la portée de l'action des enseignants grévistes (car aucun enseignement n'est assuré), tout en apportant une aide précieuse aux familles. Je regrette que les élus de gauche au conseil municipal se soient opposés à cette décision éminemment sociale. 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Engagements
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier