Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 17:43

Le Sénat a donc adopté la loi faisant du 19 mars la date officielle de la journée du Souvenir « des victimes civiles et militaires de la Guerre d’Algérie ». Déjà adoptée par l’Assemblée nationale il y a plus de 10 ans, cette loi, après promulgation par le Président de la République, rentrera ainsi en vigueur. Malheureusement, notre manifestation d’hier, devant la Préfecture du Gard et dans toute la France, n’a pas porté ses fruits.  

 

photo-19-mars.JPG

 

Je dénonce cette manœuvre politique qui, non seulement, ouvre, à nouveau, dans les mémoires des militaires, des rapatriés et des Harkis, des plaies encore béantes, mais divise également les Françaises et les Français entre eux à un moment ou la communauté nationale n’en n’avait certainement pas besoin.

 

Je regrette profondément que le Gouvernement et les parlementaires de la majorité sénatoriale aient choisi de saper le travail effectué, en 2003, par le Président de la République de l’époque, Jacques CHIRAC, faisant, dans le consensus, du 5 décembre, la date officielle de ces commémorations.

 

En choisissant de modifier cette date, les parlementaires de gauche nient tout simplement la période de 5 mois allant de la signature des accords d’Evian et du cessez le feu, à l’indépendance effective de l’Algérie le 5 juillet 1962, qui a vu de très nombreuses disparitions, de trop nombreux massacres de civiles, et l’action quasi génocidaire opérée contre les Harkis de l’armée française et leur famille.

 

Aujourd’hui, des voix de recours sont encore possibles auprès du Conseil constitutionnel. Je viens d’ailleurs de saisir, avec mes collègues du groupe UMP, les Sages du Palais royal, pour vérifier la conformité du texte à la Constitution et à la procédure législative.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Engagements
commenter cet article

commentaires

BIRON 12/11/2012 15:46


En ma qualité d'ancien combattant, ce 19 mars marqué par le début d'un massacre de Pieds-Noirs et Harkis, par le FLN qui n'a pas respecté les accords, ces Harkis étaient l'armée française ,
laquelle est restée l'arme au pied, ils ont été désarmés, interdiction de les rappatriés, jamais une armée laisse et assite au massacre de ses soldats désarmés, c'est une honte a notre pays,
inadmissible que l'on marque cette date J.P BIRON

jean-paul fournier 12/12/2012 09:14



Je vous remercie pour votre témoignage. Votre soutien est précieux. Jean-Paul FOURNIER.  



Jean-Paul Fournier