Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 15:10

Il est des hommes qui marquent un territoire et ses habitants. Etienne MOURRUT fut de ceux-là. Ce camarguais au grand coeur, dont les convictions gaullistes furent à n'en pas douter une boussole d'action, fut une figure du monde politique gardois, mais aussi national, puisqu'il occupa, durant 10 ans, un siège au Palais Bourbon.

 

Intègre, sérieux, courageux, ses combats furent multiples pour sa ville, le Grau du Roi, mais aussi son canton, sa circonscription, son département et sa région. Elu conseiller municipal à 26 ans, il mena de front sa carrière professionnelle au sein des Salins du Midi, où il s'engagea dans l'action syndicale.

 

Après deux échecs, il devint enfin Premier magistrat de sa ville en 1983. Maire bâtisseur et ambitieux, il accompagna le développement graulen, tout en préservant l'âme de la commune et de ses citoyens. On lui doit par exemple la rénovation de l'hôpital ou la création de l'aquarium, sans oublier les aménagements pour dynamiser le port. Elu au "parler vrai", chaleureux, dégageant même une réelle empathie, il exerça d'autres mandants, au Conseil général et au Conseil régional, avant de faire son entrée à l'Assemblée nationale.

 

Député actif et pugnace, il défendit les dossiers de son territoire, comme celui des pêcheurs, des viticulteurs et des traditions taurines, sans oublier les valeurs de la France. Membre de la commission de la Défense et des Forces armées, il se vit confier une mission, par le Président de l'Assemblée nationale, consacrée au dialogue social dans l'armée. Ce grand connaisseur du syndicalisme mènera sa mission avec rigueur et un profond respect pour les militaires.

 

Respect du responsable politique, mais aussi et surtout respect de l'homme, mon ami depuis plus de 35 ans, qui va désormais nous manquer. C'est avec émotion et tristesse que j'ai appris la nouvelle de son décès. A sa famille, à tous ses proches et même à l'ensemble des graulens, je veux transmettre mes plus chaleureuses pensées.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier