Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 11:02

Le rassemblement des Français autour de valeurs et de symboles est l’âme même de notre République. La Marseillaise, chant patriotique et hymne national, est l’un des symboles les plus forts. Chant de guerre pour galvaniser les soldats de l’an II qui partaient au combat, il est devenu notre hymne à la gloire de la France et à la liberté, chanté par exemple le 11 novembre 1940, par des étudiants, en pleine occupation, pour montrer leur résistance à l’occupant. Il est d’ailleurs considéré, à travers le monde, comme un signe fédérateur d’un combat contre l’oppression et la tyrannie. 

 

Dans notre République, les élus, comme les ministres, sont les premiers gardiens de ces symboles et de l’entretien de la flamme républicaine. Aussi, en ne chantant pas l’hymne national, lors des cérémonies commémorant l’abolition de l’esclavage, le Garde des Sceaux a commis une regrettable faute. Christiane TAUBIRA n’est pas une simple militante de gauche, elle est ministre de la Justice, poste jadis occupé par le grand révolutionnaire Georges DANTON, et sa fonction prestigieuse l’oblige à en utiliser tous les attributs.   

 

On aurait pu croire qu’un chat lui interdisait une certaine éloquence. Que nenni. Dans une longue tribune, où s’enchainent les circonvolutions pour essayer de justifier l’injustifiable, elle compare les interprétations populaires et spontanées de notre hymne à des « karaokés » d’estrade. Tristes propos, qui témoignent un certain dédain à l’égard de chanteurs qui n’ont qu’un talent, celui d’aimer par-dessus tout leur Nation et de vouloir communier lors des moments de rassemblements patriotiques.

 

« Madame TAUBIRA, la France fut l’un des tous premiers pays au Monde à abolir l’esclavage, au moment même d’ailleurs où ROUGET DE LISLE composait son magnifique chant. Si chanter la Marseillaise et partager un moment avec vos compatriotes vous déplaisent tant, vous n’avez qu’à regagner l’anonymat ou bien rester chez vous pour faire la grasse matinée. La République ne s’en portera que mieux. »             

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-paul fournier - dans Réactions
commenter cet article

commentaires

Jean-Paul Fournier